MENU

TSMC commence à produire des puces 3nm et rattrape Samsung

Technologies |
Par A Delapalisse, Peter Clarke


La fonderie TSMC a commencé la production de ses puces de génération N3 – nominalement 3 nm – à Tainan, dans le sud-ouest de Taïwan. 

Elle a commencé à produire les puces de pointe avec six mois de retard sur son rival Samsung Electronics. Samsung a fait un pari audacieux pour devancer TSMC en lançant la production en 3 nm en juin 2022. Cependant, l’approche plus conservatrice de TSMC aurait déjà apporté des rendements de production compris entre 60 et 80 % pour son procédé N3.

TSMC réduit ses capacités à 3nm suite à la chute de la demande d’Apple et Intel

En revanche, les rendements 3GAE de Samsung Foundry aux premiers stades seraient de 10 à 20 % et ne se sont pas améliorés, selon le rapport qui fait référence à des sources de l’industrie.

Apple et Intel seront probablement les premiers clients initiaux du processus de fabrication 3 nm de TSMC, mais les ralentissements sur divers marchés, en particulier les smartphones, ont réduit la pression sur TSMC pour accélérer la mise sur le marché de son process .

« Notre technologie 3 nm sera utilisée massivement dans les futurs produits technologiques de pointe, y compris les super ordinateurs, les serveurs cloud, l’Internet haut débit et de nombreux appareils mobiles », a déclaré le président de TSMC, Mark Liu, lors d’une annonce à la wafer fab à Tainan.

2 nm à Taïwan

Dans le discours, Liu a confirmé que TSMC prévoyait de construire des usines de fabrication de wafers pour le prochain nœud – nominalement 2 nm – dans les villes taïwanaises de Hsinchu et Taichung.

Cela indique que TSMC a toujours l’intention d’introduire sa fabrication de puces de pointe à Taïwan tout en fabriquant des technologies moins avancées à l’étranger et plus proches des clients. Au cours des deux dernières années, TSMC a tenu des discussions ou pris des décisions concernant la fabrication aux États-Unis, au Japon et en Europe.

Certains observateurs ont décrit l’encouragement à l’expansion de TSMC à l’étranger comme une tentative par d’autres nations et régions de se protéger des perturbations au cas où la Chine prendrait le contrôle de Taiwan. La République populaire de Chine prétend que Taiwan est une province renégate qu’elle reprendra sous son contrôle à un moment donné.

D’autres ont déclaré que le maintien de la fabrication de puces de pointe à Taïwan agit comme un « bouclier de silicium ». La logique est que les perturbations causées par un blocus ou une invasion de l’île effondreraient l’économie mondiale avec des conséquences qui seraient mauvaises dans le monde mais pires pour la Chine.

 

Related links and articles:

www.tsmc.com

Autres articles:

Samsung starts 3nm chip production ahead of TSMC

 


Share:

Linked Articles
10s