MENU

Global Data : La renaissance d’Intel pourrait lui permettre de devenir le champion national des puces

Actualité générale |
Par Daniel Cardon

:Intel est resté distant concernant le phénomène métavers, laissant Nvidia en pole position pour façonner ce monde virtuel en pleine évolution où les utilisateurs partagent des scénarios simulés. L’émergence du métavers a déjà donné lieu à la plus grande opération de fusion et d’acquisition de l’histoire de la technologie – l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft pour 69 milliards de dollars – mais Intel est resté relativement discret sur ce méga-thème émergent. Il se peut que la société développe sa stratégie métaverse lors de sa journée des investisseurs du 17 février.

« Il ne fait aucun doute qu’Intel dispose d’une technologie fantastique. C’est le leader dans le domaine des boîtiers avancés, qui redéfinira l’industrie des semiconducteurs dans les prochaines années, et domine les marchés des processeurs pour PC et centres de données. Intel développe également des technologies futuristes telles que l’informatique quantique, l’informatique neuromorphique et la photonique silicium, qui sont essentielles pour accélérer les communications et les réseaux des centres de données.

« Intel est également en marche avec la technologie des véhicules autonomes (AV). En rendant public son système de conduite autonome Mobileye cette année, Intel s’assurera d’être à l’avant-garde du développement de cette technologie en partenariat avec des entreprises automobiles comme Geely, Volkswagen et Ford. »

Point de vus de Mike Orme, analyste-conseil au sein de l’équipe de recherche thématique de GlobalData, :

« Au cours des quatre à cinq prochaines années, Intel dépensera au moins 40 milliards de dollars et recevra plusieurs autres milliards de subventions fédérales et étatiques pour développer ses capacités de production aux États-Unis. L’entreprise vise à redevenir un géant de la fabrication de circuits intégrés, ainsi qu’un important fabricant sous contrat pour des tiers. Cela mettra Intel en concurrence directe avec le TSMC, apparemment inattaquable, et un Samsung de plus en plus ambitieux.

« Toutefois, la chance tourne en faveur d’Intel, qui est à l’avant-garde de la campagne nationale américaine (désormais urgente) visant à fabriquer des circuits de pointe localement. Les chaînes d’approvisionnement mondiales semblent de plus en plus fragiles et peu fiables dans le sillage de la pénurie de puces, d’où la perspective de subventions publiques généreuses pour le nouveau champion national américain des semiconducteurs. Il s’agit là d’un changement radical pour l’industrie que personne n’aurait pu prévoir il y a deux ans, lorsque le monde était radicalement différent ».

Global Data

Autres articles:

intel-pousse les fabricants automobiles europeens vers des process avances

Intel installe les premiers équipements dans sa Fab 34 en Irlande


Share:

Linked Articles
Electronique-ECI
10s