MENU

Tester l’interopérabilité du matériel 5G New Radio sur la bande de 28 GHz

Tester l’interopérabilité du matériel 5G New Radio sur la bande de 28 GHz

Par Alain Dieul



Pour franchir une nouvelle étape importante dans la formation d’un nouvel écosystème 5G, il faut que les fabricants de matériel et d’équipements testent leurs implémentations (conformes à cette norme) entre elles afin d’assurer leur interopérabilité. Le test de l’interopérabilité du matériel (IODT ou Interoperability device testing) permet de déterminer si la station de base et le matériel peuvent établir et maintenir une liaison de communications robuste capable d’atteindre les performances de la 5G dans des conditions de tests prédéfinies.

Pour ce faire, NI et Samsung ont accepté de collaborer sur l’IODT, pour lequel la station de base du commerce de Samsung, compatible 5G NR, se connecte à un UE de test NI 28 GHz en over-the-air (OTA) et en temps réel. L’UE de test de NI échange des messages avec la station de base afin d’établir une liaison, puis valide la fonctionnalité et la performance de la liaison, en conformité avec le 3GPP. L’UE de test utilise le système émetteur-récepteur NI en ondes millimétriques de 28 GHz couplé à une pile de protocoles 5G NR phase 1 conforme développée à l’aide du logiciel de conception de systèmes LabVIEW.

« En tant que fournisseur de solutions de télécommunications à la pointe de l’industrie, Samsung a fait figure de pionnier dans la technologie 5G en investissant très tôt dans la recherche et le développement, et en construisant un écosystème robuste, » signale Wonil Roh, vice-président et directeur du groupe de travail sur la stratégie technologique pour Networks Business, Samsung Electronics. « En tant que partenaire, NI joue un rôle clé dans l’accélération de notre développement de la technologie et des systèmes à base d’ondes millimétriques 5G. »

À travers cette collaboration, nous explorerons les débits maximums de la norme 5G NR en utilisant la totalité de la bande passante disponible et le nombre maximal de component carriers (CC, ou porteuses), c’est-à-dire huit, dans une configuration MIMO (multiple input, multiple output) 2×2 complète.

« Notre technologie a été mise à profit par les chercheurs du monde entier pour développer des technologies potentielles pour la 5G, » précise Eric Starkloff, vice-président exécutif du marketing et des ventes chez NI. « Les connaissances acquises au cours de ces expériences et la souplesse de notre plate-forme nous ont permis d’introduire très rapidement des technologies compatibles 5G NR. Nous nous réjouissons de poursuivre notre collaboration avec Samsung pour valider les systèmes 5G, tester les nouveaux équipements 5G et accélérer l’adoption et la commercialisation de la technologie. »

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

10s