MENU

Transcepteurs femtocell simplifiant les projets radio compacts

Nouveaux produits |
Par eeNews Europe

Ces transcepteurs réduisent le nombre de composants externes, abaissent les coûts d’utilisation et de maintenance et permettent d’obtenir des conceptions radio plus compactes pour les modules et les applications femtocell autonomes.

Les macrocells (grandes installations cellulaires) existantes ont des coûts d’installation et de maintenance plus élevés. De plus, dans de nombreuses zones géographiques, les opérateurs doivent se débattre avec des contraintes d’encombrement et de règlementations municipales pour de nouvelles installations macrocells. Les opérateurs s’orientent donc aussi vers des transcepteurs femtocell installés chez les particuliers ou dans les bureaux, qui constituent autant de stations de base intérieures, chacune capable de répondre aux besoins de transmission de voix et de données d’un petit groupe d’utilisateurs.

Selon J. Madden, Analyste en chef chez Mobile Experts : "en 2011, Maxim a connu un grand succès dans les premières conceptions femtocell 3G, grâce à l’introduction d’un bon nombre de produits émetteur et récepteur en amont du cycle de conception."

Le temps de lancement et la facilité de conception sont considérablement améliorés par ces derniers produits qui offrent un niveau de compatibilité élevé avec les principaux fournisseurs de bande de base du marché. De plus, une interface numérique MAX-PHY élimine les surcoûts et l’encombrement supplémentaire associés aux convertisseurs de données externes.

Ces circuits sont proposés en boîtier TQFN 7 x 7 mm et fonctionnent sur toute la plage de température -40°C à +85°C.

 

www.maxim-ic.com/Femtocells


Share:

Linked Articles
Electronique-ECI
10s