MENU

SiPearl confirme son accord avec Nvidia pour les super-calculateurs

Actualité générale |
Par A Delapalisse


L’accord fait suite à des accords similaires avec GraphCore au Royaume-Uni avec la puce Colossus AI et Intel pour les GPU Ponte Vecchio. SiPearl développe une puce de supercalculateur massivement multicœur avec 64 cœurs ARMv8.4 Neoverse V1 Zeus, dont la première version appelée Rhea est prévue pour la fin de 2022.

Autres articles

Nvidia et SiPearl développeront une plate-forme pour les activités de portage et l’analyse de la charge de travail combinant les atouts du processeur SiPearl avec les extensions vectorielles évolutives (SVE) d’ARM et la mémoire HBM à large bande passante et le GPU de Nvidia, y compris parallélisme et débit massifs. La collaboration comprendra des efforts conjoints avec des instituts de recherche européens tiers sur des éléments tels que les capacités de simulation de système sur puce (SoC) et de réseau sur puce (NoC) dans des outils de modélisation open source et axés sur la recherche.

Nvidia a également sa puce Grace ARM de nouvelle génération avec 144 cœurs de processeur v9 qui concurrenceraient Rhea, ainsi qu’un dispositif à deux puces appelé Grace Hopper qui combine la puce Grace avec le dernier GPU en utilisant son interconnexion de puce NVLink-C2C. Côté logiciel, les deux sociétés vont accélérer le développement et la croissance de l’écosystème ARM HPC en étroite collaboration avec plusieurs centres d’excellence européens. Côté matériel, les deux vont travailler ensemble pour s’assurer que le portefeuille informatique et réseau de Nvidia continue de fonctionner de manière transparente avec Rhea et les futurs processeurs, y compris la famille Cronos.

La collaboration élargira l’écosystème de solutions d’accélération fournies en combinaison avec les microprocesseurs SiPearl HPC, explique la société.

« Nous sommes enthousiastes d’avoir cette collaboration entre SiPearl et Nvidia. Elle recèle un grand potentiel pour l’espace européen de calcul intensif, l’écosystème ARM et le calcul accéléré », a déclaré le Dr Thomas Lippert, responsable du Jülich Supercomputing Center en Allemagne, qui travaille avec SiPearl.

« En tant que leader européen du HPC et de l’IA, nous sommes ravis de voir SiPearl collaborer avec Nvidia pour fournir des solutions optimisées de calcul et d’IA basées sur ARM, ainsi que de futures conceptions exascale, à l’écosystème HPC local », déclare Emmanuel le Roux, Global SVP, Head of HPC AI & Quantum chez le fabricant français de supercalculateurs Atos qui envisage d’utiliser la puce Rhea.

« Nous saluons cette collaboration avec le premier fournisseur mondial de GPU pour HPC. Ce partenariat enrichira considérablement notre offre commune de nos microprocesseurs HPC avec des solutions d’accélération partenaires, offrant ainsi un choix aux utilisateurs finaux européens de supercalculateurs », a déclaré Philippe Notton, PDG et fondateur de SiPearl.

« La recherche HPC a le potentiel de transformer la société grâce à des découvertes bénéfiques », déclare Marc Hamilton, vice-président de Solutions Architecture and Engineering chez Nvidia. « Nvidia collabore avec SiPearl, un innovateur de premier plan utilisant des processeurs basés sur ARM pour intégrer l’informatique accélérée de Nvidia et équiper les chercheurs HPC des performances extrêmes exigées par les applications de nouvelle génération pour alimenter ces découvertes. »

 

www.sipearl.com; www.nvidia.com

Autres articles sur ECInews

 

 


Share:

Linked Articles
10s