MENU

Les équipes R&D de NXP en Europe ciblent le 5nm et la 6G

Les équipes R&D de NXP en Europe ciblent le 5nm et la 6G

Actualités économiques |
Par Nick Flaherty, A Delapalisse



L’Union européenne finance plusieurs équipes de NXP à travers le continent pour le développement de la technologie 5nm pour les puces fabriquées dans la fonderie ESMC qui sera construite à Dresde.

Les gouvernements de l’Autriche, de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Roumanie accorderont à NXP des subventions de R&D dans le cadre du deuxième projet important d’intérêt européen commun sur la microélectronique et les technologies de communication (IPCEI ME/CT).

Des équipes dédiées de NXP en Autriche, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Roumanie développeront des technologies de base dans les domaines de l’automobile, de l’industrie et de la cybersécurité. Il s’agit notamment de la technologie de process 5 nm, des systèmes avancés d’aide à la conduite et de gestion des batteries dans l’automobile, de la 6G et Ultra-Wideband, ainsi que de l’intelligence artificielle (IA), du RISC-V et de la cryptographie post-quantique.

Les investissements prévus renforcent l’engagement de NXP à consolider l’innovation et la résilience de la chaîne d’approvisionnement en Europe et font suite à l’annonce d’un partenariat de coentreprise établissant la première usine européenne de TSMC (ESMC), déclare l’entreprise. NXP soutient l’ESMC aux côtés de Bosch et d’Infineon et de TSMC.

« Les investissements prévus par NXP dans nos activités en Autriche, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Roumanie témoignent de notre engagement ferme en faveur de l’objectif de l’UE de permettre une transition à la fois numérique et écologique », a déclaré Kurt Sievers, président et CEO de NXP.

« Nos activités dans le cadre de l’IPCEI ME/CT complètent la participation prévue de NXP à la première fonderie européenne de TSMC. Elles soulignent également notre engagement à renforcer l’innovation et la résilience de la chaîne d’approvisionnement en Europe. NXP estime qu’il est vital d’accroître les efforts de recherche, de développement et de fabrication en Europe, et chacun de ces trois éléments critiques doit être intégré avec succès pour renforcer la résilience de l’écosystème européen des semiconducteurs. »

NXP participe activement à trois des quatre domaines de travail ME/CT de l’IPCEI : « Sense », « Think » et « Communicate » et travaille avec plus de 50 partenaires dans le cadre de projets de R&D. Elle est également membre fondateur d’une coentreprise européenne visant à stimuler la chaîne d’approvisionnement automobile sur la base de l’architecture RISC-V à jeu d’instructions ouvert.

NXP Autriche est un centre d’excellence pour la cryptographie et la sécurité, développant du matériel et des logiciels ainsi que des services pour les secteurs de l’IoT, de l’automobile, de l’industrie 4.0 et du mobile.

Les principales compétences en matière de R&D à Hambourg, Munich et Dresde comprennent la cybersécurité, les processeurs pour l’automobile et les radiofréquences. Une initiative de collaboration en matière d’informatique quantique a été lancée en 2023 à Hambourg. L’IPCEI contribuera à renforcer et à étendre ces compétences de base. En outre, les sites allemands abritent une équipe expérimentée d’ingénieurs commerciaux qui complète le réseau mondial d’assistance à la clientèle de NXP.

NXP emploie plus de 2 200 personnes et mène des activités importantes sur trois sites aux Pays-Bas. Les groupes de R&D basés à Eindhoven se concentrent sur l’innovation en matière de sécurité, le développement de logiciels et d’IP, la conception de puces, l’innovation et la certification des systèmes. NXP Nijmegen comprend des fonctions de fabrication, de R&D, de test, d’activation technologique et d’assistance. Le site de NXP à Delft abrite des équipes de conception de matériel et de logiciel qui se concentrent sur les solutions sans fil sécurisées, y compris l’électronique automobile telle que la radio, le GPS, les systèmes d’accès aux voitures et l’électronique des capteurs.

NXP Bucarest compte plus de 1 000 personnes travaillant au développement de logiciels pour l’automobile, les microcontrôleurs et les produits de connectivité, ainsi qu’à la gestion des services informatiques et aux opérations d’approvisionnement des clients.

www.nxp.com

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

Articles liés
10s