Les changements à Hong Kong vont perturber la chaine logistique des semiconducteurs

Les changements à Hong Kong vont perturber la chaine logistique des semiconducteurs

Actualités économiques |
Selon TrendForce, la suppression du statut préférentiel pour Hong Kong par le département américain du Commerce pourrait immédiatement ralentir les chaînes d'approvisionnement en semiconducteurs. Dans le même temps, le statut de Hong Kong en tant que l'un des centres mondiaux de stockage de puces est menacé.
Par Andre Rousselot

Partager:

Les États-Unis ont annoncé leur changement de politique le 29 juin en réponse à la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong récemment adoptée par le gouvernement chinois. La raison invoquée par les États-Unis est qu’il existe désormais un risque accru que la technologie américaine soit détournée et rendue accessible au gouvernement chinois.

Hong Kong est devenu un lieu de stockage important pour de nombreux fabricants de puces, car une grande partie de leurs produits est destinée aux EMS, sociétés de services de fabrication électronique en Chine. L’annulation du statut préférentiel est susceptible de modifier les dispositions géographiques et les stratégies des fabricants de puces, a déclaré TrendForce. (voir Les USA veulent contrôler l’export mondial de chips vers la Chine )

 

Autres éléments liés aux semi-conducteurs couverts par l'expansion, le 27 avril, des contrôles militaires de l'utilisateur final. Source: TrendForce.
Autres éléments liés aux semiconducteurs couverts par l’expansion, le 27 avril, des contrôles
militaires de l’utilisateur final. Source: TrendForce.

TrendForce a souligné que les entreprises pourraient devoir modifier rapidement leurs accords et allouer assez de temps à l’obtention des licences et les délais de livraisons. Avec l’élimination de l’exception de licence, des dispositions supplémentaires autorisant les réexportations (APR) le 29 juin doivent désormais demander une licence d’exportation spéciale si elles souhaitent exporter des produits technologiques, y compris des composants semiconducteurs, vers la Chine via Hong Kong. Et ils doivent prévoir une période de temps supplémentaire pour que la demande soit étudiée et acceptée.

à suivre: Une chaine logistique à réinventer?


En outre, les entreprises devront désormais mettre en place des itinéraires de transport alternatifs et conclure des contrats avec d’autres sociétés à qui les produits seront livrés et où ils pourront être entreposés en toute sécurité.

TrendForce a ajouté que les sociétés taïwanaises de semiconducteurs occupent une position importante dans la conception mondiale de puces, la fabrication de fonderie, le conditionnement et la chaîne d’approvisionnement de test et devront faire attention à ne pas tomber sous le coup des contrôles à l’exportation.

Lire aussi:

Trump cherche à nouveau à bloquer la Chine

USA veulent contrôler l’export mondial de chips vers la Chine

Les USA veulent empêcher la Chine d’accéder à la lithographie EUV

Huawei stocke pour 1 an de composants en vue de sanctions US

La Chine voit rouge concernant le blocage de l’EUV de ASML

 

Related links and articles:

www.trendforce.com

News articles:

Report: VC dealings at heart of ARM’s China trouble

TSMC dragged to the altar of US manufacturing

Semiconductor industry pushes back against US export controls

Linked Articles
Electronique-ECI
10s