MENU

Le retournement du marché des semiconducteurs a-t-il commencé ?

Actualité générale |
Par Alain Dieul


Suite aux chiffres décevants du marché des semiconducteurs en juin, l’analyste Malcolm Penn de Future Horizons avertit que le ralentissement a commencé.

« Le super cycle actuel des semiconducteurs touche finalement à sa fin et le 17e ralentissement du marché a maintenant bel et bien commencé », a-t-il déclaré.

« Des indications anecdotiques du ralentissement ont également commencé à filtrer dans la conscience de l’industrie, en particulier du côté des produits génériques du marché, et plusieurs fonderies et IDM de second rang envisageant apparemment de réduire ou de reporter leurs extensions de capacité prévues. »

« Les expéditions de PC et de smartphones, deux moteurs clés du marché des semiconducteurs, affichent tous deux des baisses au premier semestre 2022, les expéditions de PC étant désormais à leur plus bas niveau depuis 2019, et les expéditions de smartphones devraient afficher une croissance négative en 2022 », a-t-il déclaré.

Cela a été mis en évidence dans les résultats récents d’Intel. « Les produits qui nécessitent des capacités de fabrication spécifiques, comme l’automobile, montrent toujours des signes de tension, mais la demande du marché final pour les voitures est susceptible de s’affaiblir à mesure que les clients potentiels, désormais en manque de moyens et aux prises avec l’inflation et une flambée massive des coûts de l’énergie, réfléchissent avant d’acheter une nouvelle voiture », a déclaré Penn.

«Avec la baisse de la demande de microcontrôleurs grand public, de pilotes d’affichage, de gestion de l’alimentation et d’autres puces grand public, presque toutes les Fabs avec des process aux nœuds matures ont vu leurs clients réduire les démarrages de wafers pour le second semestre 2022, ce qui a incité plusieurs fonderies de deuxième et troisième rang à commencer de réduire les prix. Selon certaines rumeurs, certains offriraient même des incitations à la vente « flash » avec des offres à prix réduit pour des commandes de wafers supplémentaires afin de maintenir leurs taux d’utilisation de leur Fabs.

Cependant, nous pensons que de telles actions s’avéreront vaines étant donné la pression à l’échelle de l’industrie et le besoin des clients de décharger les stocks gonflés, accumulés au cours des deux dernières années de pénurie d’approvisionnement.

Cela aura un impact sur les plans d’augmentation des prix par les fonderies et sur la construction de nouvelles Fabs.

« Alors que TSMC est dans une meilleure position dans l’ensemble, en raison de sa domination du marché, en particulier à la pointe de la technologie qui est, par définition, toujours en pénurie – elle n’échappera pas non plus aux effets de la récession, compte tenu de la large diversité des marchés finaux qu’elle dessert », a déclaré Penn. « Nous pensons que TSMC devra en effet faire très attention … si elle met en œuvre son plan d’augmentation de ses prix en 2023 par rapport aux tendances dominantes du marché. »

Penn mettra à jour ses chiffres pour le marché des semi-conducteurs en 2022 et 2023 à la mi-septembre.

www.futurehorizons.com

Autres articles pertinents

 


Share:

Linked Articles
10s