MENU

La France et les USA signent un accord sur la technologie quantique

Actualité générale |
Par A Delapalisse, Nick Flaherty


Les États-Unis et la France ont signé un accord sur la technologie quantique lors de la visite du président Emmanuel Macron à Washington DC cette semaine.

La déclaration de coopération s’appuie sur les accords signés à Paris en octobre 2018 et sur une déclaration conjointe de 2021 sur la coopération scientifique et technologique qui désigne explicitement la science de l’information quantique comme un domaine dans lequel les deux parties ont approuvé la poursuite de la coopération en matière de recherche.

« Le potentiel de la science et de la technologie de l’information quantique pour répondre aux questions scientifiques urgentes au profit de l’humanité est infini », a déclaré le Dr Arati Prabhakar, directeur du Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche (OSTP) et conseiller scientifique en chef du président Biden, qui a signé la déclaration conjointe pour les États-Unis. « Cette déclaration montre un engagement entre les États-Unis et la France à travailler ensemble pour atteindre nos objectifs quantiques communs, fondés sur nos principes communs. »

Le Dr Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a signé la déclaration commune pour la France. « Les États-Unis et la France partagent la conviction que la science et la technologie de l’information quantique modifieront profondément de nombreux secteurs de notre économie », a déclaré Retailleau. « Cette déclaration souligne notre volonté de travailler vers des objectifs communs basés sur des valeurs partagées. »

« La signature de la déclaration conjointe sur la coopération dans les sciences et technologies de l’information quantique entre les États-Unis et la France est un énorme pas en avant dans l’avancement de la technologie quantique », a déclaré Georges-Olivier Reymond, PDG et fondateur de Pasqal, l’un des principaux acteurs de l’informatique quantique en Europe.

Une nouvelle start-up dédiée au calcul quantique

“The signing of the Joint Statement on Cooperation in Quantum Information Science and Technology between the United States and France is a huge step forward in advancing quantum technology,” said Georges-Olivier Reymond, CEO and founder of Pasqal, one of the leading quantum computing firms in Europe.

 

« Cette collaboration mondiale est essentielle pour que l’informatique quantique atteigne son potentiel révolutionnaire et sécurise les systèmes contre les attaques quantiques. En tant qu’entreprise quantique née à Paris et présente aux États-Unis, nous sommes impatients de soutenir la collaboration entre les deux pays et d’apporter de la valeur aux utilisateurs finaux grâce à notre technologie quantique à atome neutre », a-t-il déclaré.

Pasqal a annoncé une collaboration de recherche avec l’Université de Chicago pour faire progresser l’informatique à atomes neutres, la première société basée en France à collaborer au développement de la technologie quantique aux États-Unis.

Le Dr Charles Tahan, directeur adjoint de la science de l’information quantique au Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche et directeur du Bureau national de coordination quantique, a déclaré : « Résoudre les problèmes compliqués de la science de l’informatique quantique, tout en développant le marché mondial et chaîne d’approvisionnement nécessaire pour faire passer les technologies quantiques du laboratoire au marché, nécessitera des connexions et des collaborations entre nos écosystèmes, ce que cette déclaration commune facilitera.

Le Dr Neil Abroug, responsable de la Stratégie nationale quantique française au Secrétariat général de l’investissement, a déclaré : « Le développement de technologies quantiques utiles et robustes est confronté à des questions scientifiques, technologiques, économiques et organisationnelles très difficiles auxquelles il faut répondre, et aucun pays ne semble avoir la capacité de le résoudre par lui-même. Nous devons identifier les complémentarités et collaborer avec nos partenaires pour atteindre la masse critique pour relever ces défis. Cette déclaration commune facilitera la coopération entre les écosystèmes américain et français.

 

www.pasqal.io


Share:

Linked Articles
10s