Renault met le turbo dans les VE et la mobilité électrique

05 juillet 2021 // Par A Delapalisse
Renault met le turbo dans les VE et la mobilité électrique
Renault jette le gant (électrique) à Volkswagen et Toyota : avec son nouveau concept complet de mobilité électrique, le constructeur automobile français passe à la vitesse supérieure, tant sur le plan technologique que stratégique.

Les piliers les plus importants de la nouvelle e-stratégie de Renault sont une offensive complète de modèles, le nouveau pôle industriel électrique "Renault ElectriCity" dans le nord de la France, l'E-Powertrain MegaFactory en Normandie, le partenariat stratégique avec Envision AESC pour construire une gigafactory de batteries à Douai , et un projet commun de développement de batteries durables avec la start-up française Verkor. En outre, il existe de nouveaux développements dans le domaine du groupe motopropulseur électrique et de la gestion complète du cycle de vie des batteries.

Le groupe Renault prévoit de lancer dix nouveaux modèles tout électriques d'ici 2025. Cela donnera à l'entreprise la gamme de modèles la plus durable d'Europe, avec une part Electrique de plus de 65 %. Cela comprend la nouvelle Renault 5 et un modèle de petite voiture emblématique actuellement appelé "4ever". Une version tout électrique de la voiture de sport Alpine suivra à partir de 2024.

L'élément technologique central des nouveaux véhicules est un concept de moteur innovant : Renault est le premier OEM à développer son propre moteur électrique, qui ne nécessite pas d'aimants permanents et donc pas de terres rares. Le moteur est basé sur la technologie des moteurs synchrones à excitation électrique (EESM). A partir de 2024, Renault prévoit d'introduire de nouvelles améliorations technologiques ; les objectifs sont une plus grande efficacité et des coûts inférieurs.

 Le Groupe Renault a également conclu un partenariat avec la start-up française Whylot pour un moteur électrique innovant à flux axial. Cette technologie sera initialement utilisée sur les groupes motopropulseurs hybrides pour réduire les coûts de 5 % tout en réduisant les émissions de CO2 jusqu'à 2,5 grammes par kilomètre dans le cadre de la norme WLTP. Le groupe Renault sera le premier constructeur à produire le moteur électrique à flux axial à grande échelle à partir de 2025.

Dans le domaine de l'électronique de puissance, Renault étendra sa maîtrise de


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.