La Commission Européenne forme une alliance des processeurs et semiconducteurs

21 juillet 2021 // Par A Delapalisse
La Commission Européenne forme une alliance des processeurs et semiconducteurs
La Commission Européenne a annoncé une alliance industrielle pour les processeurs et les technologies des semiconducteurs. Il a également annoncé une alliance sur les données industrielles, edge et le cloud.

L'alliance des semiconducteurs s'adresse aux organisations privées et publiques représentées dans l'Union européenne, notamment les entreprises, les gouvernements, les universités, les utilisateurs et les organisations de recherche et de technologie. L'adhésion est soumise à l'approbation de la Commission Européenne. L'alliance « fera progresser la prochaine génération de puces électroniques », a déclaré la Commission Européenne dans un communiqué.

La Commission a déclaré que l'alliance est destinée à répondre aux besoins et mettre fin aux dépendances et à définir des feuilles de route technologiques pour garantir que l'Europe puisse concevoir et fabriquer les puces les plus avancées au monde, tout en augmentant sa part de la production mondiale de semiconducteurs à 20% de la production mondiale d'ici 2030. Pendant ce temps, le volume de la capacité de production mondiale de puces devrait plus que doubler au cours des huit prochaines années pour créer un marché annuel de 1 000 milliards de dollars.

En décembre 2020, l'Europe n'était responsable de 5,7% de la capacité mondiale des plaquettes, selon la société d'analyse de marché IC Insights (voir  China rises in global IC wafer capacity ranking ). Cela suggère que l'Europe devra voir plusieurs fois la totalité du capital historique consacré aux semiconducteurs en Europe réappliqué au cours des sept prochaines années.

La Commission européenne a déclaré que l'Europe devrait renforcer sa capacité de production à 16 nm et 10 nm pour répondre aux besoins locaux actuels tout en passant à 2 nm pour anticiper les besoins futurs de l'Europe. "L'alliance sur les semiconducteurs rééquilibrera les chaînes d'approvisionnement mondiales en semiconducteurs en garantissant que nous ayons la capacité de concevoir et de produire, en Europe, les puces les plus avancées vers 2 nm et moins", a déclaré Thierry Breton, commissaire européen chargé du marché intérieur.

En décembre 2020, les États membres se sont engagés à travailler ensemble pour renforcer les capacités de l'Europe dans les technologies des semiconducteurs et offrir les meilleures performances pour


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.