MENU

Une IA de Google lit les hieroglyphes mieux que Champollion

Une IA de Google lit les hieroglyphes mieux que Champollion

Technologies |
Par Andre Rousselot



L’outil Web, appelé Fabricius, permet à quiconque d’apprendre, de «jouer» avec ou de décoder la langue ancienne des hiéroglyphes qui combine des éléments logographiques, syllabiques et alphabétiques, et compte un total d’environ 1 000 caractères distincts. Disponible en anglais et en arabe, l’outil porte le nom du père de l’épigraphie – l’étude des inscriptions anciennes – et a été créé en collaboration avec le Centre australien d’égyptologie de l’Université Macquarie, la société de production numérique Psycle Interactive, l’éditeur de jeux vidéo Ubisoft, et des égyptologues du monde entier.
 

 

 

L’outil propose trois «passerelles» dédiées pour interagir avec la langue ancienne:
 

  • Tout d’abord, les utilisateurs peuvent utiliser «Learn» pour une brève introduction pédagogique en six étapes faciles.
  • Deuxièmement, Fabricius invite les utilisateurs à utiliser «Play» pour traduire leurs propres mots et messages en hiéroglyphes prêts à être partagés.
  • Troisièmement, l’outil offre de nouvelles pistes de recherche académique («Work») en permettant aux chercheurs de traduire et de déchiffrer la langue.

Avec «Learn», les utilisateurs sont initiés à l’histoire et à l’étude des hiéroglyphes et peuvent interagir avec l’outil avec des activités qui incluent le dessin de symboles et le machine learning pour analyser leur précision. Dans « Play », les utilisateurs peuvent saisir du texte dans l’application et le convertir automatiquement en hiéroglyphes « juste pour le plaisir ».

La partie «Work» de l’outil est un ensemble d’outils pour ordinateur desktop destiné à aider les chercheurs à traduire les hiéroglyphes. Ici, pour la première fois, explique l’entreprise, les utilisateurs peuvent télécharger des images de symboles hiéroglyphiques sur Fabricius Workbench pour un décodage via l’apprentissage automatique.

« Jusqu’à présent », explique Chance Coughenour, responsable de programme, Google Arts & Culture, « les experts ont dû fouiller manuellement dans des livres pour traduire et déchiffrer la langue ancienne – un processus qui est resté pratiquement inchangé depuis plus d’un siècle. Fabricius inclut le premier outil numérique – qui est également publié en open source pour soutenir les développements ultérieurs dans l’étude des langues anciennes – qui décode les hiéroglyphes égyptiens basé sur l’apprentissage automatique. « 

Plus précisément, la technologie Google Cloud’s AutoML, AutoML Vision, a été utilisée pour créer un modèle d’apprentissage automatique capable de donner un sens à ce qu’est un hiéroglyphe. Dans le passé, dit la société, cela nécessitait «une équipe de data scientists, beaucoup de code et beaucoup de temps», alors qu’AutoML Vision permet aux développeurs de former facilement une machine à reconnaître toutes sortes d’objets.

Le travail sur Fabricius a commencé avec The Hieroglyphics Initiative, un projet de recherche de la société française Ubisoft qui a été lancé au British Museum en septembre 2017 pour coïncider avec la sortie du jeu vidéo Assassin’s Creed Origins d’Ubisoft qui se déroule dans l’Égypte ancienne. En collaboration avec Google et l’agence de développement Psycle Interactive, le projet a cherché à déterminer si l’apprentissage automatique pouvait transformer le processus de collecte, de catalogage et de compréhension du langage écrit des pharaons.

Lire aussi:

Puces AI edge très basse consommation chez Imec

IMEC innove avec un SNN ultra-performant pour drones et autres

Le CEA-Leti intègre un réseau de neurones à impulsions SNN sur une puce

L’Imec et le CEA unissent leurs forces sur l’IA et l’informatique quantique

 

Google AI

Related articles:
Google AI tool simplifies machine learning for businesses
Google AI demo lets anyone explore machine learning without coding
Twitter buys ML startup to help fight ‘fake news’
Intel invests in 11 ‘disruptive’ technology startups

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

Articles liés
10s