Un concept novateur de chaîne de LED pour l’éclairage ambiant

Un concept novateur de chaîne de LED pour l’éclairage ambiant

Technologies |
Une alliance ouverte d'entreprises (plus une université) a développé un concept d'éclairage ambiant dans les futures générations automobiles. Le concept est basé sur des diodes numériques adressables et contrôlables qui peuvent changer de couleur. Le processus de sélection des LED doit être minutieux afin qu'elles offrent exactement la même luminosité et la même couleur.
Par Daniel Cardon

Partager:

À l’intérieur des voitures, les éléments visuels sont de plus en plus nombreux, le nombre et la taille des écrans d’affichage augmentant avec chaque nouvelle génération de véhicules, grâce à des concepts HMI innovants et à l’objectif de créer une signature distinctive. De même, l’éclairage ambiant avec des couleurs sélectionnables et contrôlables est une option de plus en plus populaire. Dans le contexte de cette tendance de conception, l’alliance ISELED a développé un concept d’éclairage qui améliore considérablement la liberté des concepteurs. Dans le même temps, le concept peut être utilisé pour soutenir des fonctions techniques comme les avertissements de danger d’un ADAS. Le groupe comprend Inova Semiconductor (à l’origine de la famille de protocoles APIX pour la connectivité d’affichage en voiture), ainsi que les technologies d’Opto Techologies (un fabricant de LED orienté sur l’éclairage automobile), NXP, TE Connectivity et l’Université de Pforzheim

Le groupe a développé une série de LEDs RVB multiples (théoriquement, jusqu’à 4096 triplets seraient possibles, mais le groupe s’attend à ce qu’en réalité, environ 10 à 30 LEDs soient mise en œuvre) qui peuvent être adressées et contrôlées individuellement par un simple fil exécutant un protocole de contrôle à grande vitesse. Pour le contrôle/commande, le système utilise un microcontrôleur basé sur ARM de NXP. Couleur et luminosité de chaque LED peuvent être contrôlées individuellement. Les LED sont intégrées à un dispositif logique individuel relativement simple qui stocke également les données d’étalonnage exactes de chaque LED – de cette façon, le système peut compenser les variations individuelles, explique Tek Beng Low, vice-président senior de Opto Technologies . «Toutes les LED ont absolument la même luminosité». La puce contient également trois sources de courant constant – une pour la LED rouge, verte et bleue ainsi qu’une sonde de température et les circuits d’interface nécessaires. Cette puce et le triplet LED viennent dans un boîtier de 2,8 x 4,1 x 0,65 mm. Le système offre une capacité de diagnostic et répond aux exigences de la norme de sécurité ISO 26262.

Ce respect de la norme s’impose en raison du lien avec les systèmes ADAS, déclare Robert Kraus, PDG d’Inova. Malgré une complexité apparente, il est moins coûteux qu’un système comparable mis en œuvre avec des composants discrets qui serait la seule alternative à l’état actuel de la technologie, assure Robert Kraus. Le développement vient de la demande de BMW. «L’éclairage est une chose extrêmement émotionnelle», explique Robert Isele, qui supervise BMW Interior Lighting. La société prévoit utiliser la technique ISELED pour implémenter les fonctions « bienvenue ».

Les applications de l’approche ISELED ne sont pas limitées aux voitures. Le groupe a l’intention d’équiper les avions, les trains, les navires de croisière ainsi que les magasins avec ses effets d’éclairage.

Linked Articles
Electronique-ECI
10s