MENU

STMicroelectronics annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2011 et l’exercice 2011

STMicroelectronics annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2011 et l’exercice 2011

Par eeNews Europe



" Par ailleurs, nous nous attendions à une forte croissance des ventes dans deux de nos segments de produits stratégiques en 2011 et nous sommes là particulièrement fiers de nos résultats. Les ventes de MEMS ont presque doublé pour s’établir à plus de 600 millions de dollars. Notre activitépour l’automobile a enregistré un chiffre d’affaires record, avec des ventes en hausse de 18% en 2011, après une croissance de plus de 40% en 2010. Dans les deux cas, la croissance du chiffre d’affaires s’est également accompagnée d’une augmentation significative de la rentabilité opérationnelle de ces groupes de produits. Nous avons réussi à maintenir une solide position financière et avons apporté une attention pointue à la gestion de nos capitaux. A l’issue de l’exercice, le total de nos ressources financières s’élevait à 2,3 milliards de dollars et notre situation financière nette s’élevait à environ 1,17 milliard de dollars, après ajustements tenant compte des 50% de la dette de ST-Ericsson. Comme prévu, nous avons constaté au quatrième trimestre une amélioration du niveau et du taux de rotation des stocks et les dépenses d’investissement sont revenues à des niveaux nettement plus bas. Pour ST-Ericsson, la gestion de la phase de transition du portefeuille de produits hérités vers de nouveaux produits s’est révélée plus difficile que prévu du fait du changement de l’activité de l’un de ses plus grands clients et de ses plans de développement. Bien que le nouveau portefeuille de produits commence à monter en puissance, les résultats actuels de ST-Ericsson sont encore éloignés des perspectices financières que nous avions envisagés. C’est pourquoi ST-Ericsson entre aujourd’hui dans une phase cruciale qui implique de se concentrer sur une amélioration de l’exécution de sa stratégie, un abaissement du point mort et la révision de sa feuille de route pour arriver à une rentabilité durable. Nous sommes confiants que Didier Lamouche, notre Chief Executive Officer de ST-Ericsson nouvellement nommé, est le leader qu’il faut pour conduire ce redressement ".

 

Analyse des résultats financiers de l’exercice 2011
Le chiffre d’affaires net de l’exercice 2011 s’établit à 9,73 millards de dollars, en baisse de 5,9% par rapport au chiffre d’affaires de 10,35 milliards de dollars publié en 2010. Cette baisse reflète de mauvaises conditions de marché, en particulier au second semestre, mais aussi la transition des produits hérités vers de nouveaux produits de ST-Ericsson . Le chiffre d’affaires net des activités détenues à 100% par ST a progressé de 1% en 2011.
En 2011, le chiffre d’affaires du segment AMM a progressé malgré un fort ralentissement de l’industrie des semi-conducteurs au deuxième semestre 2011, mais celui des segments ACCI et PDP a reculé. Essentiellement grâce à une forte croissance des ventes de microsystèmes électromécaniques (MEMS), le segment AMM (produits Analogiques, MEMS et Microcontrôleurs) a vu son chiffre d’affaires net progresser de 7,5% et sa marge d’exploitation passer de 18,8% en 2010 à 20,3% en 2011. Dans le segment ACCI (Groupe de produits Automobile, Grand Public, Informatique et Infrastructures de communications), le chiffre d’affaires net a reculé de 1,4%, les faibles conditions de marché qui ont perduré toute l’année, en particulier dans le segment Grand public, et la sortie programmée des systèmes sur puce pour disques durs ayant annulé la forte croissance enregistrée dans l’Automobile et l’Imagerie. La marge d’exploitation de ce segment a elle aussi souffert puisqu’elle est passée de 10,0% en 2010 à 8,9% en 2011. Le chiffre d’affaires net du segment PDP (Produits Discrets de Puissance) a reculé de 6% et sa marge d’exploitation s’est établie à 11,2%, à comparer à 13,6% en 2010 en raison d’un environnement industriel faible et de la situation spécifique chez un client. Au niveau des produits pour téléphones cellulaires (Wireless), le chiffre d’affaires a reculé de 30% et la perte d’exploitation a augmenté de près de 68%.

La marge brute de ST ressort à 36,7% du chiffre d’affaires net en 2011 au lieu de 38,8% en 2010. Cette baisse est essentiellement due aux prix et aux coûts de capacités inutilisées provoqués par la diminution du plan de charge de nos usines aux troisième et quatrième trimestres 2011. Les dépenses d’exploitation sont restées quasiment inchangées. Le résultat net publié ressort à 650 millions de dollars en 2011, soit 0,72 dollar par action après dilution, à comparer à 830 millions de dollars ou 0,92 dollar par action après dilution en 2010. Le résultat de 2011 a essentiellement bénéficié d’un profit de 308 millions de dollars après impôt lié au paiement en numéraire reçu de Crédit Suisse pour mettre fin à l’action en justice en cours concernant des obligations ARS (Auction Rate Securities).Sur une base ajustée et après déduction des impôts applicables, le résultat net par action après dilution (mesure non-US GAAP) ressort à 0,41 dollar en 2011, à comparer à 0,75 par action en 2010.

Perspectives relatives à l’activité du premier trimestre 2012

M. Bozotti a déclaré : " Sur la base de notre visibilité actuelle, nous pensons que notre carnet de commandes a s touché son point bas. Au regard du premier trimestre, nous espérons que les facturations fassent de même, car nous voyons un niveau de facturations plus élevé que la saisonnalité des activités détenues à 100% par ST compensé par une perfomance du chiffre d’affaires de ST-Ericsson significativement plus faible.
Les premières prévisions des analystes de l’industrie indique que le marché global des semi-conducteurs devrait se stabiliser en 2012. Pour ST, nous voyons des opportunités nous permettant de poursuivre notre croissance sur un certain nombre de marchés en 2012 mais nous restons préoccupés par les incertitudes macroéconomiques. En conséquence, nous prévoyons pour le court terme de maintenir un plan de charge réduit de nos usines. Nous continuerons à nous concentrer sur la gestion de nos capitaux, en adoptant une approche prudente au niveau de la gestion des stocks et de nos investissements, dans le but de préserver et de renforcer notre free cash flow. De plus, nous continuons à lancer de nouveaux produits innovants en vue de gagner des parts de marché ".
Sur la base de perspectives de vente en séquentiel beaucoup plus faibles des produits pour téléphones cellulaires (Wireless), la Société prévoit que son chiffre d’affaires total enregistre une baisse comprise entre 4 et 10% au premier trimestre 2012. Compte tenu de ces éléments et du fait que le taux des capacités non utilisées devrait rester élevé en dépit d’une amélioration, la direction table sur une marge brute de 33,0%, à plus ou moins 1,5 point de pourcentage près. Ces perspectives reposent sur une hypothèse de taux de change effectif d’environ 1,32 dollar pour 1 euro pour le premier trimestre 2012 et tiennent compte de l’impact des couvertures de change existantes. Le premier trimestre sera clôturé le 31 mars 2012.

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

10s