MENU

Siemens va arrêter toutes ses activités en Russie

Actualités économiques |
Par Andre Rousselot

Après le déclenchement de la guerre par la Russie en Ukraine, Siemens a arrêté toute nouvelle activité et ses livraisons internationales vers la Russie et la Biélorussie.

Les sanctions internationales globales et les contre-mesures actuelles et potentielles affectent les activités commerciales de l’entreprise en Russie, en particulier ses activités de service et de maintenance ferroviaires. Pour les entreprises qui sont principalement actives dans le commerce B2B ( comme Siemens), la décision de quitter complètement une région est plus difficile à prendre que pour les entreprises qui vendent des biens de consommation. La raison : les contrats de maintenance des installations industrielles et des trains et matériels ferroviaires sont conclus pour de nombreuses années, parfois des décennies.

Le groupe technologique avait déjà annoncé début mars qu’il n’envisageait plus de nouvelles activités avec la Russie. Mais les contrats de service à long terme devaient continuer à être remplis pour le moment. Maintenant, cependant, la société a déclaré qu’elle prévoyait de mettre fin à toutes ses activités – y compris les activités de service et de maintenance. « Cette décision n’a pas été facile pour nous, car nous avons un devoir de diligence envers nos employés et nos relations clients de longue date sur ce marché », a déclaré Roland Busch, PDG de Siemens AG.

« Nous condamnons la guerre ( menée par la Russie) en Ukraine et avons décidé de mettre fin à nos activités commerciales industrielles en Russie dans le cadre d’un processus ordonné », a déclaré Busch. « Cette décision n’a pas été facile pour nous, car nous avons un devoir de diligence envers nos employés et des relations clients de longue date dans un marché où nous opérons depuis environ 170 ans. Nous évaluons actuellement l’impact sur nos effectifs et continuerons de les soutenir au mieux de nos capacités. En même temps, nous apportons une aide humanitaire à nos collègues en Ukraine, ainsi qu’au peuple ukrainien, et nous nous joignons à la communauté internationale pour appeler à la paix.

Les entreprises de Siemens géreront la liquidation de leurs activités de manière ordonnée, conformément aux exigences réglementaires et aux sanctions internationales. Siemens opère en Russie depuis 1852 et y emploie une petite dizaine de milliers de personnels.

www.siemens.com

Related articles

Siemens converts Warsaw office for Ukraine refugees

DJI stops drone sales to Russia and Ukraine

Wiring harness manufacturer Leoni resumes production in Ukraine

Chip makers withdraw from Russia over Ukraine war

Ukraine war hits European automotive industry

 


Share:

Linked Articles
Electronique-ECI
10s