MENU

Pénurie de Raspberry Pi suite à la forte demande

Technologies |
Par Wisse Hettinga





gtag(‘js’, new Date()); gtag(‘config’, ‘UA-160857065-1’);

Les cartes Raspberry Pi sont de plus en plus rares, car la demande a explosé et les délais de livraison ont augmenté pour une large gamme de composants, entraînant des retards jusqu’à la fin 2021.

«C’est une période particulièrement difficile. Les principaux distributeurs Farnell et RS sont fortement impactés par la pandémie et le Brexit », a déclaré Maria Chizzali, directrice des opérations de Sfera Labs en Italie qui a récemment lancé un système de capteurs basé sur différentes versions du Raspberry Pi Compute Module 4.

«Il n’est pas facile de se procurer le module Raspberry Pi4 et nous avons donc sécurisé l’approvisionnement de deux versions et allons lancer avec celles-ci. Dès que la disponibilité redeviendra normale, nous proposerons d’autres options », a-t-elle déclaré. «Nous avons une relation avec les fabricants et achetons directement auprès d’eux et cela facilite les choses et nous avons des commandes jusqu’à la mi-2022 et nous essayons de gérer l’approvisionnement pour ceux-ci.»

Edge sensor uses Compute module

«Raspberry Pi est un produit très demandé sur le marché mais, comme beaucoup, il a connu des défis de chaîne d’approvisionnement résultant de la pandémie COVID-19», a déclaré Nicki Young, présidente d’OKdo, une filiale d’Electrocomponents aux côtés de RS Components. «Ces défis sont dus à une dépendance et à une demande croissantes de puces utilisées dans l’électronique grand public et pour les voitures et pour tout le reste, alors que l’IoT et la mobilité connectée continuent de croître.

«Cela a eu un impact à court terme sur les niveaux de stocks avec OKdo et RS Components, car nous avons eu un doublement des délais du jour au lendemain », a-t-elle déclaré. «Nous gérons cela avec soin avec l’inventaire dont nous disposons jusqu’à la fin de l’année civile, data à laquelle nous prévoyons une plus grande disponibilité. Okdo continue de travailler avec nos clients et partenaires pour fournir une livraison à l’échelle mondiale, en répondant aux besoins et à la demande en fonction de l’inventaire limité dont nous disposons. »

«La pénurie mondiale de semiconducteurs n’est pas un secret. Sur les produits Raspberry Pi, Farnell est aussi bien positionné que nous pourrions l’espérer et d’une manière qui, selon nous, continuera à nous offrir un avantage sur le marché », a déclaré Lee Turner, responsable mondial de SBC et des semiconducteurs chez l’autre grand distributeur britannique, Farnell.

La pénurie est davantage le résultat de la demande que de la pénurie de puces, déclare Eben Upton, fondateur de la Raspberry Pi Foundation.

«Nous nous en sortons plutot mieux que beaucoup de gens», a déclaré Upton, qui est également directeur général de Raspberry Pi (Trading). «Ce qui se passe cette année, c’est qu’il semble y avoir une demande sans fond – c’est pour toute la demande, tous les ordinateurs monocarte et modules de calcul. Nous allons donc construire et vendre 10% de plus que l’année dernière, nous avons expédié 7 millions de cartes l’année dernière, cette année sera au moins 7,5 millions et peut-être plus si nous pouvons obtenir les puces », a-t-il déclaré. «Nous avons investi l’année dernière pour la croissance, et nous avons bénéficié d’un excellent soutien de la part des clients et, du point de vue européen, nous sommes un gros client et nous entretenons de bonnes relations à long terme avec nos fournisseurs.»

Upton dit que la fondation augmente continuellement les commandes depuis 15 mois. «C’est ce qui nous a sauvés et c’est pourquoi nous pourrons en faire plus cette année», a-t-il déclaré. «Ce qui est exaspérant, c’est la pénurie générale, ce n’est pas un fournisseur en particulier, mais cela nous empêche de faire preuve de souplesse. Si les délais d’achat des composants étaient de six mois auparavant, c’est plus prêt d’un an maintenant», a-t-il ajouté.

Raspberry Pi utilise un chip propriétaire pour sa carte à $4

La fondation est également un fournisseur de sa propre puce de microcontrôleur pour ses propres cartes et d’autres fournisseurs tels que Adafruit et Arduino. «C’est une excellente année pour commencer à vendre des chips», a-t-il déclaré. «Nous avons investi dans la capacité avec TSMC l’année dernière sur 40LP et nous avons eu un très bon support sur les wafers; il peut y avoir des problèmes de test et de mise sous boîtier, mais c’est une juste mesure de la quantité de silicium que nous produisons, car il y a 21000 puces par wafer avec un taille de puce de 2 mm2. »

«Le conseil aux clients est de prendre les commandes et de communiquer avec nous. Aidez-nous à comprendre ce que nous devons faire pour aider votre ligne à suivre la demande. Cela ne nous sert à rien de stocker des Raspberry Pi, nous devons être honnêtes quant à la demande réelle. C’est juste un supercycle par rapport à la demande et l’offre, mais pour beaucoup de nos clients, c’est la première fois que cela leur arrive. »

Le Brexit a été un facteur en début d’année, d’autant plus que les cartes sont construites dans une usine Sony dans le sud du Pays de Galles.

«En janvier, il y avait des problèmes avec la logistique et les entités commerciales qui n’étaient pas prêtes pour le Brexit, mais ces défis sont depuis longtemps résolus de notre point de vue», a déclaré Farnell.

«Nous avons changé de logistique pour l’Europe continentale car nous avions quelques défis, mais je pense que ce n’est plus un problème», a déclaré Upton à la Fondation Raspberry Pi. « Il y a un document supplémentaire à inclure avec l’envoi et c’est le même que celui pour les États-Unis ou la Malaisie, mais nous sommes assez gros, nous avons un avocat en mandat pour nous aider, ainsi que nos clients, à résoudre les problèmes, mais ensuite la demande évolue vers les distributeurs européens ensuite.

Lire aussi:

Raspberry Pi utilise un chip propriétaire pour sa carte à $4

 www.raspberrypi.com

Related Raspberry Pi articles

Other articles on eeNews Europe


Share:

Linked Articles
10s