MENU

Lucy a fait le voyage vers le salon  InnoTrans à Berlin

Technologies |
Par Alain Dieul


Thales a été le pionnier des trains automatiques il y a plus de 30 ans. Aujourd’hui, Lucy, le train laboratoire de la société dédié aux technologies autonomes, a rejoint le salon InnoTrans. Il met en œuvre des fonctionnalités autonomes basées sur l’intelligence augmentée pour « penser » et se déplacer par lui-même, avec des capteurs et des logiciels qui indiquent sa position exacte, pour revoir sa vitesse à tout moment, détecter les obstacles sur la voie, surveiller son environnement et bien d’autres choses.

Avec son système de gestion et de contrôle des trains, son système d’aide à la conduite, ses équipements cellulaires de télésurveillance GSM-R/4G/5G, ses capteurs de géolocalisation, Lucy est autonome pour déterminer très précisément sa position et sa vitesse et pourra prochainement détecter la présence d’objets sur la voie ou à proximité, les reconnaître et réagir en conséquence.

Le concept Railbot

Pour répondre au besoin d’autonomie des opérations ferroviaires grandes lignes, Thales développe un concept appelé RailBot . Celui-ci comporte deux composants clés, l’un pour l’exploitation automatique des trains (ATO), y compris l’exploitation sans conducteur, et l’autre pour la détection d’obstacles. RailBot est cyber-sécurisée dès la conception .

RailBot APS – Advanced Positioning System : Le système APS, développé dans le cadre des programmes d’innovation, est actuellement testé comme nouvelle technologie de géolocalisation précise des trains. Les tests utilisent des capteurs IMU, le réseau GNSS, des radars… comme référence qualité en matière de précision. Des techniques dites de vérité-terrain, comme la cinématique en temps réel via le réseau GNSS permanent, ou les Eurobalises, sont également mobilisées. Les tests sont effectués avec Lucy, le laboratoire roulant qui offre, en tant que plate-forme d’essais, des conditions idéales (installation de capteurs, etc.). En août 2021, la totalité d’un parcours a fait l’objet d’une cartographie topologique. Pour cela, l’infrastructure a été mesurée avec une précision centimétrique à l’aide d’un système composé d’un LIDAR, d’un GPS et de caméras. Une carte numérique (HD) a été créée à partir des données recueillies ; elle sert de référence pour tester les capteurs APS ainsi que d’autres systèmes à venir.

RailBot Eye – Solution de détection d’obstacles : La détection des obstacles est la capacité de repérer la présence d’objets sur la voie et autour, de les identifier et de réagir en conséquence, grâce à des capteurs et des algorithmes informatiques sophistiqués. La détection des obstacles est une exigence majeure pour tout système sans conducteur totalement autonome. Cette solution Thales dote les trains d’un nouveau sens visuel basé sur l’intelligence artificielle, qui leur permet d’évoluer en toute autonomie dans un environnement de monde ouvert. Elle sera utilisée pour les services ferroviaires normaux, car les trains seront capables de faire la différence entre tous les types d’obstacles et de déterminer le niveau de risque afin de prendre la bonne décision.

InnoTrans

Thales

Voyager avec Lucy

 


Share:

Linked Articles
10s