MENU

Les laboratoires Veredus développent une application Lab-on-Chip pour détecter et différencier plusieurs agents pathogènes alimentaires

Les laboratoires Veredus développent une application Lab-on-Chip pour détecter et différencier plusieurs agents pathogènes alimentaires

Par eeNews Europe



Grâce à sa capacité à identifier simultanément plusieurs segments des gènes d’agents pathogènes alimentaires, ce laboratoire sur puce est en mesure d’isoler des bactéries et des virus avec un degré de confiance nettement plus élevé que d’autres tests. Cette aptitude est rendue possible par un microréseau situé sur la puce et qui permet de détecter plusieurs agents pathogènes en un seul test, avec à la clé d’importantes économies de temps et de ressources par rapport aux solutions existantes. " Nous avons lancé la conception et le développement de VereFoodborne il y a environ deux ans et cette solution arrive au bon moment compte tenu de l’apparition actuelle d’intoxications. VereFoodborne est une plate-forme idéale pour tester et surveiller les aliments ", déclare le Dr Rosemary Tan, Chief Executive Officer des Laboratoires Veredus. " Cette application est déjà déployée chez plusieurs utilisateurs pilotes en Asie et nous sommes impatients qu’elle puisse protéger les consommateurs contre les agents pathogènes alimentaires. "
" Face aux mutations et aux changements qui surviennent dans le profil des agents pathogènes que nous devons détecter, l’association de la plate-forme Lab-on-Chip de ST et de l’expertise acquise par Veredus dans le domaine des diagnostics moléculaires s’impose comme un outil puissant par son aptitude à identifier des agents pathogènes avec rapidité et précision, ainsi que par sa capacité d’adaptation à de nouveaux challenges ", a ajouté Anton Hofmeister, Group Vice-president et Directeur général de la division Microfluides de STMicroelectronics. VereFoodborne sera une solution très puissante au service des autorités sanitaires et de l’industrie alimentaire pour les aider à mener des actions de veille sanitaire dans le domaine alimentaire et à enquêter sur l’apparition d’intoxications. Avec cet outil, les autorités sanitaires pourront accélérer leurs investigations consacrées aux apparitions d’intoxications alimentaires. Grâce aux capacités de test plus rapides de VereFoodborne, elles peuvent éliminer plus rapidement les " suspects " et se concentrer de façon plus précise sur l’agent pathogène " coupable ". En accélérant le confinement de la souche fautive, cette approche permettrait de stopper la propagation de l’infection de façon précoce. Ainsi, les produits soupçonnés à tort d’intoxications alimentaires pourraient être libérés de quarantaine plus rapidement, évitant ainsi la destruction onéreuse et inutile de denrées alimentaires. De leur côté, les grandes entreprises du secteur agroalimentaire testent activement tous leurs ingrédients, avant et après traitement. Avec la méthode traditionnelle, dont l’exécution est beaucoup plus longue à finaliser, les ingrédients périssables doivent être stockés nettement plus longtemps pendant que leur durée de conservation diminue. Avec VereFoodborne, les petites entreprises qui font normalement appel à des laboratoires centraux peuvent désormais effectuer les tests elles-mêmes, moyennant un coût et des délais inférieurs.

 

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

10s