MENU

L’alliance CEA-Leti Caltech annonce la création de la première start-up issue de ses travaux de R&D

L’alliance CEA-Leti Caltech annonce la création de la première start-up issue de ses travaux de R&D

Par eeNews Europe



En appliquant les technologies de la microélectronique de pointe issues du CEA-Leti et de Caltech, les fondateurs de APIX ont créé une toute nouvelle façon d’implémenter la technique d’analyse par chromatographie en phase gazeuse (CPG) en se basant sur des capteurs NEMS (Nano Electro Mechanical Structure). A cette rupture initiale se sont ajoutées des innovations complémentaires très significatives dans les composants, l’électronique et les algorithmes. Cela a conduit au développement de prototypes de taille réduite, précis et rapides. Les applications visées incluent l’analyse de gaz pour la sécurité industrielle en pétrochimie et la production de gaz naturel, et le suivi de l’environnement (qualité de l’air intérieur et extérieur). Des applications dans le domaine médical sont également envisageables comme, par exemple, le diagnostic du cancer du poumon par analyse de marqueurs chimiques présents dans l’haleine des patients.

L’Alliance CEA-Leti Caltech
Depuis 2007 le KNI (Kavli Nanoscience Institute) de Caltech à Pasadena, CA USA, et le CEA-Leti à Grenoble, France, ont formé l’Alliance for Nanosystems VLSI (very-large-scale-integration) afin d’accélérer la mise sur le marché de systèmes de mesure basés sur des composants nanométriques. Jusqu’à présent, très peu de solutions ont été proposées pour résoudre les difficultés technologiques liées à l’intégration d’innovation en capteurs nanométriques pour applications biochimiques, dans des procédés de fabrication collective issus de la microélectronique
Les ingénieurs chercheurs du CEA-Leti ont travaillé avec les scientifiques du Caltech-KNI pour transférer les prototypes initiaux dans des systèmes de mesures complexes et robustes. L’essentiel des efforts a d’abord porté sur le développement de capteurs biochimiques en phase gazeuse. Ceci a nécessité des adaptations de principes scientifiques aux exigences des procédés de fabrication de la microélectronique, qui garantissent robustesse et faibles coûts de production. Les travaux se sont appuyés sur les compétences variées des équipes impliquées, allant de la fonctionnalisation chimique à la conception de nano résonateurs en passant par la fluidique, l’électronique de lecture et les algorithmes d’interprétation des données.
“Cette première initiative industrielle de l’Alliance est la preuve que cette coopération transatlantique, construite sur le lien solide entre les deux partenaires, a été déterminante pour accélérer le processus de maturation des concepts scientifiques initalement établis dans les laboratoires de Caltech et adaptés par le CEA-Leti afin de satisfaire aux contraintes de coût des procédés de fabrication collective de la microélectronique", explique Jean-Lou Chameau.
Laurent Malier souligne "le caractère très innovant de l’alliance entre Caltech et le CEA-LETI, coopération de recherche, qui va de la science au transfert industriel, au travers de cette création de start-up. L’approche en rupture développée pour APIX ouvre de larges perspectives dans de multiples secteurs; la technologie a notamment pu être développée grâce au dispositif Carnot".
La création de la société Analytical Pixels Technology (APIX) va permettre à l’Alliance de poursuivre et de renforcer ses travaux dans le domaine des capteurs gaz. De nouvelles opportunités seront également développées dans le domaine de la spectrométrie de masse, des techniques de mesure à l’échelle de la cellule pour satisfaire des besoins avancés en médecine et biologie.

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

10s