Groupes de microcontrôleurs 32 bits pour communications sécurisées

Groupes de microcontrôleurs 32 bits pour communications sécurisées

Nouveaux produits |
Afin d’assurer la sécurité et la fiabilité des communications et du contrôle des machines industrielles en réseau ou l'automatisation des bâtiments, Renesas Electronics vient de lancer ses groupes de microprocesseurs (MCU) 32 bits RX65N et RX651. Ces MCU réduisent la charge de travail relevant du développement tout en facilitant la construction de systèmes pour l'IIoT et l'industrie 4.0.
Par Alain Dieul

Partager:

Réalisé en technologie 40 nm, le cœur de CPU RXv2 de ces microcontrôleurs offre 1,3 fois les performances de traitement de modèles 32 bits comparables dans la classe de fréquence de fonctionnement 120 MHz. Avec un courant typique de fonctionnement de 15 mA,  la performance de puissance est aussi jusqu’à cinq fois supérieure. Ce haut niveau de performance permet à ces MCU de gérer les fonctions de communication et autres fonctions supplémentaires qui font usage de la connectivité réseau, en plus des opérations classiques de mesure de données et de contrôle de séquence.
Avec 1 Mo de mémoire flash et 256 Ko de RAM, le logiciel peut être développé pour fonctionner exclusivement en mémoire interne. A elle seule, elle peut accueillir des logiciels pour le traitement du middleware de communication pour la connectivité réseau, ainsi que des zones tampons. Ceci évite l’accès à de la mémoire externe, ce qui réduit la consommation d’énergie et contribue à prolonger la durée de fonctionnement de la batterie.

Reprenant les fonctions de communication Ethernet, USB, CAN, UART, SPI et I2C des RX63 de générations précédentes, ces MCU fournissent un module de connexion WLAN, via une interface SD hôte, capable d’assurer la communication de données sur 4 bits, ainsi qu’en Quad SPI avec un support pour des connexions à de la mémoire flash série. Pour gérer toutes les piles de communication requises, 256 Ko de RAM intégrée peuvent être utilisés pour gérer les tampons (buffers).
Des modules matériels AES  (méthode de cryptage standard utilisée aux États-Unis) et TRNG (générateur de nombres aléatoires vrais) peuvent être utilisés pour crypter et décrypter les données de communication, assurant le transfert des données en toute sécurité sur les réseaux. La fonction « protection de zone » évite l’écrasement de zones déterminées lors de la mise à jour des programmes dans la mémoire flash embarquée, rendant impossible sa mauvaise reprogrammation.
Grâce à cela, les fabricants de système peuvent recevoir le feedback de fonctions d’intelligence artificielle (AI) utilisant le Cloud ou le Fog computing, actualiser les paramètres de la machine ou contrôler des fonctions en temps opportun par une reprogrammation via un réseau.


En plus des MCU, un environnement complet de développement intégré (IDE) est proposé. De multiples exemples et pilotes logiciels sont également fournis, y compris des pilotes FIT qui simplifient l’intégration des modules pilotes de fonctions périphériques et améliorent la portabilité entre microcontrôleurs RX en offrant des fonctions d’API communes. Les pilotes de périphériques et le middleware peuvent être combinés et utilisés dans le processus de développement avec des échantillons de code source pour des fonctions périphériques, qui sont pris en charge par un outil de génération de code. La documentation sur l’intégration de modules FIT, les manuels, les mises à jour techniques, etc., peut être mise à jour et référencée en utilisant des outils liés à un IDE, comme e2 studio, pour encore plus de flexibilité au cours du développement. Ainsi, les pilotes de périphériques et du middleware peuvent être développés en moins de temps, réduisant la charge de travail de développement du système global d’environ 20% ce qui induit des temps de mise sur le marché plus courts.

www.renesas.com/rx65n-651

Linked Articles
Electronique-ECI
10s