MENU

European Microelectronics Summit sous le thème de la ville intelligente

European Microelectronics Summit sous le thème de la ville intelligente

Par eeNews Europe



Différentes applications dans les secteurs majeurs de la gestion de la ville intelligente ont ensuite été abordées plus en détail : développements de réseaux intelligents (General Electric), constructions de bâtiments peu énergivores (Schneider Electric), gestion du trafic routier (NXP), transports publics et nouvelle génération d’automobiles hybrides, véhicule électrique (PSA), toutes applications qui font appel aux semiconducteurs, ainsi que les applications pour la santé à domicile (Philips) et le commerce facilité par les technologies NFC (Gemalto).

Toutes ces évolutions technologiques reposent sur la présence de nombreux capteurs de mesures. Tronics Microsystems, start-up spécialisée dans les MEMS, a présenté la dimension de ce marché en fort développement. Au cours du débat entre responsables des villes de Oulu, Nice et Caen et offreurs de solutions (STMicroelectronics), les participants se sont accordés pour reconnaître que la convergence entre web mobile et NFC constitue une rupture importante dans les habitudes des usagers et qu’il est fondamental d’être à l’écoute des besoins du citoyen.

Dans ce contexte, les prévisions des marchés du semiconducteur et de l’électronique ont été abordées. Le dernier consensus de WSTS, après une année 2011 quasiment sans progression, fait état d’un retour à la croissance à partir du second trimestre 2012; des incertitudes demeurent dans le secteur des mémoires selon l’évolution des marchés des tablettes graphiques. Bill Mc Clean, IC Insights, appuie ses prévisions de marché du semiconducteur sur une corrélation étroite avec l’évolution du PIB mondial. Sur ses bases, il prévoit, après une croissance de 2% en 2011 (marquée outre la crise par des évènements climatiques, tsunami au Japon, inondations en Thaïlande), une croissance de 7% en 2012, 6% en 2013, 9% en 2014 et enfin 13% en 2015. De même, après une hausse de 16% en 2011, les dépenses d’investissements productifs devraient chuter en 2012 (-12%) pour progresser à nouveau dès 2013. Le cabinet Decision de son côté prévoit une progression de 6% en 2012 sur le marché des équipements électroniques, l’Europe conservant ses fortes positions dans l’automobile, l’industriel et le secteur aéronautique-espace.

Gérard Matheron, Président du SITELESC, a rappelé le déclin du marché et de la production du semiconducteur en Europe alors qu’elle détient toutes les technologies pour répondre aux grands défis sociétaux. Il a ensuite souligné le décalage qui existe entre la manière dont les pouvoirs publics considèrent l’innovation et l’industrie, entre l’Europe et les USA ou les pays asiatiques. La reconnaissance récente par la Commission Européenne du semiconducteur comme l’une des 6 "Key Enabling Technologies" ouvre la voie à une inflexion positive de la politique industrielle européenne. Gérard Matheron a insisté sur la nécessité d’une action rapide, puis rendez-vous a été pris pour le prochain Sommet Européen de la Microélectronique, le 27 novembre 2012.

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

10s