MENU

Créer de la valeur avec le e-cycling

Créer de la valeur avec le e-cycling

Actualités économiques |
Par eeNews Europe



Réaliser  une économie circulaire, ou une société dans laquelle rien n’est gaspillé ou jeté jusqu’à ce que sa valeur potentielle soit complètement épuisée, semble être l’un des principaux objectifs de l’UE au XXIe siècle. L’UE a mis en place un certain nombre de programmes, d’initiatives et de directives pour promouvoir l’idée que tout ce qui peut être réutilisé soit réutilisé ou recyclé.

Bien sûr, ce n’est pas un concept entièrement nouveau. Les entreprises ont longtemps compris les avantages de tirer le meilleur parti possible de leurs actifs. La seule différence est que maintenant c’est devenu un problème plus important pour la société au sens large, avec l’avantage concurrentiel fourni par l’utilisation des actifs, remplacé par la responsabilité économique et environnementale.

Bien qu’il soit souvent soutenu d’un point de vue environnemental, il y a un fort avantage économique à recycler des produits tels que l’électronique.

Selon Enrico Brivio, porte-parole de la Commission européenne en matière de recyclage des produits électroniques, «plus nos déchets deviendront précieux à cause des pressions sur nos ressources, plus nous aurons besoin de technologies et d’innovation pour les réinjecter dans l’économie au lieu de les enterrer ou de les brûler ».

Une récupération efficace des matériaux est essentielle pour garantir que le processus de recyclage électronique ou e-cycling soit aussi efficace que possible. Dans une application électronique typique, il y aura des centaines de ressources avec peu de valeur en réutilisation et de nombreux composants faits de matériaux de grande valeur. Les gestionnaires d’usines de recyclage voudront naturellement récupérer autant de matériaux de valeur que possible avec peu de déchets mélangés.

Ce n’est possible qu’avec un équipement de criblage et de séparation efficace pour les opérations de récupération. Dans la plupart des applications où le criblage est nécessaire, il existe un risque que le masquage de l’écran ait un impact sur les débits.
 


Par exemple, une étape dans le processus de recyclage d’un réfrigérateur standard implique que l’unité elle-même soit déchiquetée pour séparer la mousse isolante, l’électronique, les métaux, les plastiques et les gaz. De là, chaque composant est traité de manière séparée.

La mousse, par exemple, est broyée en une poudre pour libérer les gaz qu’elle contient et la poudre de polyuréthane résultante est envoyée via un système de transport vers une autre partie de l’installation pour la manipulation.

Lorsque cette poudre est tamisée, la poudre peut s’accumuler et bloquer le treillis, un phénomène connu sous le nom d’aveuglement d’écran. Ce phénomène n’est pas inhabituel et, grâce à l’expérience de Gough Engineering dans le domaine du traitement des matériaux, il est possible de le prévenir par l’utilisation d’écrans équipés d’un moteur vibrant à ultrasons.

Cependant, il est également essentiel qu’aucun métal ou métal précieux ne soit mélangé avec la mousse avant le processus de broyage. Pour ce faire, les gestionnaires de l’usine de recyclage doivent utiliser un système de tamisage et de séparation qui permet de trier efficacement les fragments de polyuréthane des fragments d’acier ou des circuits contenant de l’or.

Chaque usine de retraitement aura besoin de quelque chose de différent comme systèmes de tri et de séparation, que ce soit en raison de l’inflammabilité des articles traités ou de la granularité. À ce titre, il est essentiel que les gestionnaires de l’usine de recyclage consultent un spécialiste en gestion des matériaux afin de déterminer le meilleur équipement pour maximiser la valeur de leurs opérations.

L’UE prévoit qu’il y aura plus de 12 millions de tonnes de déchets électroniques à travers l’Europe chaque année d’ici 2020. En investissant dans les bons équipements pour trier les déchets et récupérer les matériaux précieux de manière efficace, les responsables des usines de recyclage réduirnont leur coûts, auront moins de temps d’arrêt de traitement et une plus grande contribution à l’économie circulaire de l’Europe.

Au sujet de l’auteur:

Stephen Harding est le PDG de  Gough Engineering spécialiste du recyclage – www.goughengineering.com

La rédaction vous conseille:

L’Europe veut des luminaires LED modulaires pour une économie circulaire

Des champignons récupèrent  l’or des déchets électroniques

Autres articles an anglais:

Days of e-waste are numbered, says french startup Extracthive

e-waste to jump one-third to 65.4 million tonnes annually by 2017, says Step Report

e-cigarettes: just more e-waste or an opportunity to educate electronics consumers?

Rare earth scarcity triggers design for recyclability

 

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

Articles liés
10s