MENU

Connecteurs circulaires M16 avec terminaisons à sertir

Nouveaux produits |
Par Alain Dieul


Binder propose des produits au format M16, comme sa Série 423, avec terminaisons à sertir. Le sertissage permet aux utilisateurs de câbler rapidement et facilement des connecteurs sur site. Il se caractérise également par sa robustesse mécanique, sa résistance à la corrosion, et les bonnes propriétés électriques de sa connexion. Cependant, pour exploiter tout le potentiel de ce type de terminaison, un processus bien défini et des méthodes de test conformes aux normes en vigueur sont indispensables.

Généralités techniques : terminaisons serties
La connexion des contacts et des fils, ainsi que l’isolation, par sertissage sont considérées comme particulièrement simples et rapides. Par ailleurs, cette méthode fiable et robuste s’est imposée dans les applications industrielles nécessitant des connexions résistantes aux vibrations et à la tension. Le sertissage est considéré comme très reproductible, et se caractérise par une excellente conductivité, à condition que le contact à sertir, le fil et l’outil soient parfaitement adaptés.

Dans le processus de sertissage, le conducteur dénudé est guidé dans une zone dédiée de la terminaison à sertir, appelée « puits de sertissage », puis écrasé à l’aide d’un outil spécial. Le sertissage crée une connexion non-démontable qui, si elle est a bien été réalisée, présente une faible résistance de contact et une étanchéité aux gaz, répondant ainsi aux exigences de protection anti-corrosion.

La qualité mécanique d’une connexion sertie est déterminée par sa résistance à la traction ou sa force d’arrachage du sertissage. Des mesures de longueur de sertissage et de force d’arrachement sont généralement utilisées pour le suivi en production. La qualité électrique de la connexion peut être évaluée sur la base de sa conductivité électrique. Les exigences et les méthodes de test des connexions par sertissage sont soumises à la norme DIN EN 60352-2.

Les contacts à sertir et les outils adaptés sont disponibles pour le traitement manuel ou en machine. Pour le sertissage à main, les contacts peuvent être en vrac ou en bande. Pour ces derniers, des outils de sertissage particuliers sont nécessaires. Outre les connecteurs, binder propose aussi tous les outils et accessoires nécessaires, disponibles à la même source.

Les connecteurs M16 avec terminaisons à sertir répondent à la demande croissante de l’industrie pour une connectivité modulaire regroupant signaux, données et alimentation électrique. Grâce à leurs qualités spécifiques, comme leur résistance élevée à l’arrachement et leur bonne conductivité, mais aussi grâce à certains avantages techniques, comme le gain de temps et la facilité de mise en œuvre, ils sont utilisés pour les applications industrielles, mais aussi, par exemple, pour l’installation et le remplacement de compteurs à gaz ou dans le ferroviaire.

Les connecteurs M16 à sertir binder Série 423 sont spécifiés pour des tensions nominales de 32 V à 150 V pour un courant nominal de 5 A ou 6 A, selon le nombre de broches. Des versions 2 à 8 broches sont disponibles. Selon la surface de contact (argent ou or), leur durée de vie mécanique est d’au moins 500 ou 1 000 cycles d’accouplement, respectivement. Ces produits sont équipés d’un verrouillage à vis, et sont conçus pour les environnements industriels jusqu’au degré de protection IP67. Outre les versions à sertir, des versions à souder et à visser en taille M16 sont également disponibles chez binder, ainsi que des versions câblées et des câbles surmoulés.

www.binder-connector.de

 

 


Share:

Linked Articles
10s