MENU

ARM refuse ses licences de processeur Neoverse V series à Alibaba

Technologies |
Par Peter Clarke, A Delapalisse


ARM pense que les performances des processeurs de la série Neoverse V sont trop élevées pour recevoir l’approbation des États-Unis et a refusé de les fournir au chinois Alibaba, selon le Financial Times.

ARM a décidé que les États-Unis et le Royaume-Uni ne fourniraient pas de licences pour exporter la propriété intellectuelle vers la Chine en vertu des récentes règles strictes de contrôle des exportations établies en octobre (voir Advanced logic, memory, YMTC come under China export controls).

Les processeurs Neoverse sont destinés aux opérations de centre de données et ont été divisés en série V, optimisée pour les performances, la série N optimisée pour l’efficacité énergétique et la série E optimisée pour le débit (voir ARM shows Neoverse V2, plans V3 for 2023).

Cette décision nuit à la filiale de puces T-head (Honeybadger) d’Alibaba et à d’autres groupes chinois. Cela nuira également à ARM qui tirait des revenus considérables de la Chine mais s’est retrouvé en conflit avec sa propre filiale chinoise. En avril de cette année, ARM semblait avoir résolu le problème après une impasse de deux ans (voir ARM moves to regain control in China, clear path to IPO).

Les concepteurs de puces chinois pourraient peut-être passer au Neoverse N2, mais cela les désavantagerait en termes de performances par rapport aux entreprises utilisant des cœurs de processeur Neoverse V2.

Related links and articles:

www.arm.com

News articles:

Advanced logic, memory, YMTC come under China export controls

ARM moves to regain control in China, clear path to IPO

ARM shows Neoverse V2, plans V3 for 2023).


Share:

Linked Articles
10s