Infineon va produire un processeur quantique

04 février 2021 // Par A Delapalisse
Infineon va produire un processeur quantique
Infineon va construire un processeur quantique supraconducteur destiné à être commercialisé dans le cadre du plan de 300 millions d’euros de la «Quantum Valley» de Munich

Infineon Technologies travaille avec cinq instituts de recherche en Allemagne pour construire un processeur quantique, pouvant être transformés en produit, utilisant des qubits supraconducteurs basés sur des pièges à ions .

Le projet allemand de 14,5 millions d'euros d' «Ordinateur quantique basé sur des Qubits supraconducteurs» (GeQCoS) vise à disposer d'un prototype de puce dans les quatre prochaines années. Cela fait partie de la Quantum Valley de Munich, qui sera financée par le Lander de Bavière avec 300 millions d’euros au cours des trois prochaines années.

HiPEAC calls for ‘next Web’ moonshot programme and European computing institute

«L'informatique quantique a atteint le point où nous devons maintenant traduire la science en application pratique», a déclaré Sebastian Luber, directeur principal de la technologie et de l'innovation chez Infineon. «Cela nécessite cependant des améliorations des fonctionnalités des processeurs quantiques, et il doit devenir possible de les fabriquer à l'échelle industrielle. Il faut aller de l'avant, même si on ne sait pas encore quelle technologie est la mieux adaptée. Infineon apporte son expertise au projet en tant que fabricant de semiconducteurs hautement qualifié dans les processus de mise à l'échelle et de fabrication. Des méthodes de production de masse de micro-structures, tout en maintenant une qualité constante, sont également nécessaires pour les qubits », a déclaré Luber.

Infineon a déjà développé une puce de processeur quantique à piège ionique avec des physiciens expérimentaux de l'Université d'Innsbruck dans le cadre du projet PIEDMONS et travaille avec le projet QUASAR sur un processeur quantique à base de silicium. Intel et IBM construisent également des systèmes de processeurs quantiques supraconducteurs.

Cette décision vise également à aider à créer une chaîne d'approvisionnement pour l'Europe pour la prochaine génération de systèmes informatiques, comme le souligne la feuille de route Heapac.

«Si nous, en Allemagne et en Europe, ne voulons pas être dépendants pour cette future technologie uniquement du savoir-faire américain ou asiatique, nous devons aller de l'avant avec l'industrialisation maintenant», a déclaré Luber.

à suivre: Chaîne d'approvisionnement du processeur Quantique

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.