MENU

Thales accentue sa stratégie d’investissement dans le matériel ouvert

Technologies |
Par Daniel Cardon

Le deuxième concours national RISC-V pour étudiants, co-sponsorisé par Thales, et le concours interne de Hardware open source du Groupe contribuent tous deux à la dynamique croissante dans le domaine du matériel ouvert. Ce concept permet de favoriser la co-innovation au sein de larges communautés de développeurs, d’accroître la transparence entre les multiples parties prenantes, de réduire les coûts et de raccourcir les cycles de développement. L’objectif principal du mouvement du matériel ouvert est de fournir aux équipes de développement une plus grande flexibilité dans un environnement de plus en plus agile et compétitif.

Les initiatives de Thales s’inscrivent dans les objectifs de la politique européenne visant à créer un écosystème matériel ouvert souverain pour développer les capacités de conception et de fabrication de microprocesseurs de l’Europe et promouvoir l’utilisation de ces technologies sur les marchés actuels et futurs, notamment l’industrie automobile, l’automatisation industrielle, les communications, les infrastructures de données, la santé et la défense. Alors que la législation sur les puces proposée par la Commission européenne offre une feuille de route pour la production de semiconducteurs de dernière génération, le matériel ouvert contribue à la souveraineté et la résilience technologiques de l’Europe.

Pour Bernhard Quendt,  »Chief Technology Officer », Thales : « Le matériel ouvert est un pilier de la stratégie d’innovation de Thales, au même titre que l’intelligence artificielle, les technologies quantiques, la connectivité et la cybersécurité. Nous sommes déterminés à soutenir toute initiative qui apporte plus d’autonomie, de souveraineté et de flexibilité au développement de solutions clients, car nous pensons que ces attributs sont des facteurs clés de différenciation sur les marchés de la défense et de la sécurité que nous servons. »

Pour mémoire : RISC-V est une architecture de jeu d’instructions (ISA) standard ouverte qui a gagné en notoriété ces dernières années. Elle est utilisée pour exécuter des logiciels complexes sur un processeur dans un environnement matériel libre de tout fournisseur, ce qui réduit le coût d’accès et permet aux clients de retrouver leur souveraineté technologique.

Thales

Groupe OpenHW

GIP CNFM : Groupement d’Intérêt Public pour la Coordination Nationale de la Formation en Micro-électronique et en nanotechnologies


Share:

Linked Articles
Electronique-ECI
10s