L’UE pousse pour le solaire et l’éolien

L’UE pousse pour le solaire et l’éolien
Actualités économiques |
Le programme européen RePowerEU vise à stimuler la fabrication locale de panneaux solaires et à connecter les réseaux électriques européens.
Par A Delapalisse

Partager:

L’UE lance un programme pour stimuler la fabrication locale de panneaux solaires dans le cadre de l’Alliance européenne de l’industrie solaire photovoltaïque et inter-connecter les réseaux électriques européens.

Cela fait partie d’un plan de 210 milliards d’euros appelé REPowerEU qui vise à réduire à zéro les importations de gaz russe d’ici 2027 et comprend la facilitation de l’installation d’éoliennes. « REPowerEU est un plan d’économie d’énergie, de production d’énergie propre et de diversification de nos approvisionnements énergétiques », a déclaré le vice-président exécutif Franz Timmermans. « Nous prendrons des mesures à court terme et nous prendrons des mesures à moyen terme qui seront achevées avant 2027.

« Nous devons accélérer notre transition vers les ressources en énergies renouvelables. Il existe un énorme potentiel pour le solaire sur les toits. Il existe un énorme potentiel pour l’éolien terrestre et offshore. »

D’ici 2030, la part de l’éolien et du solaire dans les capacités de production électrique en Europe devrait doubler, passant de 33 % actuellement à 67 %. D’ici là, l’énergie solaire serait également la plus grande source d’électricité de l’UE, plus de la moitié provenant des capteurs sur les toits. Cela vise à doubler la capacité solaire photovoltaïque d’ici 2025 et à installer 600 GW d’ici 2030. Dans le même temps, l’éolien représenterait 31 % de la capacité installée en 2030.

La guerre en Ukraine a également mis en évidence l’importance du réseau électrique, en particulier pour la distribution d’énergie à partir de sources renouvelables.

 

Related articles

« Il s’agit d’un objectif ambitieux, mais réalisable, compte tenu de notre industrie puissante dans les énergies renouvelables et des progrès techniques continus », a déclaré le commissaire Kadri Simson.

L’UE vise également à doubler la capacité solaire photovoltaïque d’ici 2025 et à atteindre 600 GW d’ici 2030. La technologie peut être déployée rapidement et son coût a diminué de 82 % au cours de la dernière décennie.

« Nous déclenchons un déploiement photovoltaïque rapide et massif via l’initiative européenne sur les toits solaires (European Solar Rooftops Initiative). Pour étayer cela, nous proposons de modifier la directive sur la performance énergétique des bâtiments afin de rendre obligatoires les panneaux solaires sur les toits des bâtiments dans les années à venir », a déclaré Simson.

Cependant, les réglementations actuelles ralentissent le déploiement de l’énergie éolienne un domaine dans lequel des fournisseurs européens tels que Siemens Gamesa et Nexans sont des acteurs mondiaux avec STMicroelectronics fournissant des dispositifs en carbure de silicium pour les onduleurs. L’UE propose donc de modifier sa directive sur les énergies renouvelables pour simplifier la règle à toutes les étapes du processus administratif, de la notification au raccordement au réseau. Cela créerait également des zones « ouvertes », où les procédures d’autorisation seront effectuées beaucoup plus rapidement en moins d’un an, adaptées aux zones présentant moins de risques environnementaux.

Cela libérera le potentiel de l’énergie éolienne et solaire dans l’UE, déclare Simson. Le North Sea Wind Summit, avec les dirigeants du pays hôte, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique, annoncera une nouvelle phase de coopération dans le domaine de l’énergie éolienne.

 

ec.europa.eu

Related articles

Other articles on eeNews Power

Linked Articles
Electronique-ECI
10s