MENU

Renault et Valeo développent de nouveaux moteurs électriques

Actualités économiques |
Par A Delapalisse


Ensemble avec son fournisseur Valeo, Renault entend développer une nouvelle génération de moteurs de voitures électriques ne nécessitant pas de terres rares. Dans son communiqué de presse, Renault cite la JV Valeo Siemens eAutomotive comme son troisième partenaire – mais Siemens est déjà en train de quitter cette entreprise (voir Valeo renforce sa position sur le marché à très forte croissance de l’électrification).

L’objectif du développement est de construire une famille de moteurs qui offre plus de puissance avec une meilleure efficacité. Dans le même temps, les développeurs ont décidé de se passer des terres rares – un objectif ambitieux, car ces matériaux sont en fait considérés comme une garantie pour pouvoir construire des moteurs électriques puissants dans un format compact.

Chacun des partenaires de la coopération apportera son expertise sur les deux composants clés du moteur électrique : le rotor et le stator. Renault développera et produira la technologie du rotor du moteur synchrone. Par ailleurs, Renault fournira l’architecture globale du moteur tout-en-un du groupe Renault. Valeo et Valeo Siemens eAutomotive contribueront au développement du stator et le produiront également. La longue expérience de Valeo dans l’assemblage des fils de cuivre permet une densité de cuivre plus élevée dans le stator, ce qui augmente la puissance délivrée tout en maintenant la même demande énergétique.

La production en série des moteurs devrait démarrer en 2027 sur le site Renault de Cléon en France. Dans un premier temps, un modèle d’une puissance de 200 kW est prévu.

« Ce partenariat stratégique va faire progresser la mobilité électrique », souligne Christophe Périllat, PDG de Valeo. « Les moteurs électriques développés conjointement avec le groupe Renault, qui n’utilisent pas de terres rares, répondront aux exigences environnementales les plus strictes et aux standards de performance les plus élevés.

Pratiquement en même temps que le projet de Renault de construire la nouvelle génération de moteurs électriques, Siemens a annoncé son intention de se retirer de sa joint-venture avec Valeo. Cependant, ce n’est pas une surprise – les deux partenaires avaient déjà parlé il y a deux ans que Siemens se retirerait à nouveau lorsque certains objectifs commerciaux seraient atteints. Siemens et Valeo détiennent chacun une participation de 50 % dans la joint-venture Valeo Siemens eAutomotive (VSeA). Pour Siemens, le versement de ses parts commerciales se traduira par un bénéfice d’environ 300 millions d’euros, qui sera comptabilisé au 2e trimestre de l’exercice en cours.

« Ensemble avec notre partenaire, nous avons positionné la joint-venture en tant que leader sur son segment de marché et nous avons désormais défini une excellente trajectoire à long terme », a déclaré Roland Busch, PDG de Siemens AG. « La propriété unique ainsi que l’intégration complète dans Valeo offrent une perspective très forte pour les entreprises, les employés et les clients. Dans le même temps, nous franchissons une autre étape importante pour renforcer notre profil en tant qu’entreprise technologique ciblée. »

VSeA a été fondée en 2016. À cette époque, Siemens avait contribué son activité de systèmes d’entraînement pour voitures électriques, y compris des moteurs électriques et de l’électronique de puissance. Ensemble, Valeo et Siemens ont atteint leur objectif de créer un fournisseur reconnu comme un leader mondial dans le domaine de la mobilité électrique. Cela signifie que le moment est venu pour Siemens de transférer sa participation dans VSeA à son partenaire. L’alignement avec un seul propriétaire était l’objectif souhaité par les deux parties pour la coentreprise depuis le tout début. En tant qu’actionnaire unique, Valeo pilotera le développement futur de l’entreprise.

 

www.renault.com

www.valeo.com

https://valeo-siemens.com/

Related articles:

Siemens, Valeo form joint venture for EV powertrains

Europe to build independent SiC value chain

Consortium submits ideas to make vehicle electronics simpler, more robust

Renault proclaims “Software République”

Renault introduces new electric motor generation for Zoe

Electric motor offers high performance without rare earth materials

 


Share:

Linked Articles
10s