MENU

Microcontrôleur haute fiabilité pour l’aérospatiale

Microcontrôleur haute fiabilité pour l’aérospatiale

Nouveaux produits |
Par eeNews Europe



Les électroniques distribuées dans les plates-formes embarquées motivent un intérêt croissant de la part des industries de la défense et de l’aérospatiale. Intégrées directement au sein des nacelles de réacteurs ou dans les ailes même de l’avion, elles peuvent faire gagner un poids de câblage significatif et améliorer les performances globales de tout le système, y compris une réduction de la consommation de carburant. Ces contrôleurs électroniques doivent être à même de supporter les environnements à des températures très hautes et très basses tout en pouvant traiter des données et exécuter des calculs complexes.
Pour répondre à ces besoins, ce microcontrôleur est basé sur un cœur Power Architecture e200z7 pouvant atteindre 264 MHz et est doté de fonctionnalités avancées telles qu’une unité à virgule flottante disposant de la fonction Single Instruction Multiple Data (SIMD) pour le traitement de signal, une unité de gestion de la mémoire à 32 entrées et un cache L1 à 32 Ko. Il intègre également l’eTPU2 ainsi qu’un contrôleur d’entrée/sortie programmable avancé permettant au processeur de gérer l’E/S et les timings de manière complexe quel que soit le cœur. En outre, ce circuit offre plusieurs interfaces de communication, y compris celles de FlexCAN, eSCI et DSPI, ainsi qu’un External Bus Interface.
Ce microcontrôleur évolué intègre une mémoire Flash de 4 Mo avec son codage de correction d’erreurs, ce qui permet de réduire l’empreinte et la complexité de la carte de circuit imprimé. Un convertisseur analogique numérique 12 bits 64 canaux assure la réception des signaux directement depuis les capteurs, éliminant ainsi l’ajout de certains composants analogiques sur la carte.
Eric Marcelot, Responsable marketing chez e2v, déclare : "Le microcontrôleur PC5674F est un complément idéal à notre offre de processeurs destinés aux industries de la défense et de l’aérospatiale. Sa puissance de calcul alliée à une faible consommation sur toute la plage militaire de température est indispensable aux applications intégrées telles que l’avionique distribuée. Nous espérons que ce microcontrôleur à haute fiabilité permettra à nos clients de développer des systèmes innovants pour la prochaine génération d’avions."
Ce composant est proposé en boîtier PBGA 516, soit conforme à la norme RoHS , soit en finition plombée. Outre la disponibilité sur la plage de température militaire de -55 ºC à +125 ºC, une version ciblée pour les plus hautes températures de 150 ºC est également prévue pour les utilisateurs ayant besoin d’une exposition limitée aux environnements les plus extrêmes.

www.e2v.com

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

Articles liés
10s