MENU

Le premier processeur RISC-V commence à fonctionner en orbite

Technologies |
Par Alain Dieul


Le nanosat Trisat-R, développé par l’Université de Maribor en Slovénie, utilise un processeur RISC-V NOEL-V tolérant aux pannes, développé par la société anglaise Cobham Advanced Engineering Solutions (CAES) et implanté dans un FPGA. Le nanosatellite a été mis au point en coopération avec le CERN et la société slovène SkyLabs, qui a développé la carte NANOhm. Il est en orbite terrestre moyenne pour mesurer les rayonnements ionisants.

D’autres expériences à bord du TRISAT-R, développées par l’ESA et SkyLabs, démontrent les techniques d’atténuation des radiations pour la protection des composants électroniques haute performance et haute densité, en vue du développement de puces d’intelligence artificielle dans les applications spatiales.

D’autres expériences à bord du TRISAT-R, développées par l’ESA et SkyLabs, démontrent les techniques d’atténuation de l’exposition aux radiations (Radiation Hardened by Design) pour la protection des composants électroniques de haute performance et de haute densité, en vue du développement de puces d’intelligence artificielle dans les applications spatiales.

Ce processeur CAES RISC-V est le premier à avoir été mis en service dans l’espace, indique l’entreprise, dont l’équipe de conception spatiale est en Suède.

Le NOEL-V est conçu comme la nouvelle génération de processeur spatial après LEON. CAES travaille également avec Lattice Semiconductor pour utiliser les FPGA Certus-NX-RT et CertusPro-NX-RT pour les applications spatiales, en utilisant le processus FDSOI pour la tolérance aux radiations,

La bibliothèque GR tolérante aux pannes de CAES (GRLIB) fonctionne avec la bibliothèque Propel de Lattice et les outils de débogage et de conception Radiant pour créer un espace de conception adapté aux ingénieurs du spatial. Un processeur quadricœur LEON4FT développé par CAES a également été sélectionné pour un projet visant à prolonger la durée de vie des satellites vieillissants.

D’autres missions en orbite

Le processeur quadruple GR740 LEON FT à tolérance de panne vient d’être qualifié pour une utilisation dans l’espace et sera utilisé dans le bus avionique et l’interface robotique du véhicule spatial MRV pour fournir une télémétrie et un contrôle précis. Le véhicule spatial MRV (Mission Robotic Vehicle) de SpaceLogistics est le véhicule de maintenance de deuxième génération après celui de prolongement de mission (MEV) qui fut déployé en 2020. Le MRV utilisera des bras robotiques pour ajouter des services en orbite de renforcement, d’inspection et de maintenance.

Mike Elias, vice-président et directeur général de la Division des systèmes spatiaux de CAES a déclaré : » Depuis des années, une vaste gamme de composants durcis aux rayonnements de CAES ont été à l’avant-garde de l’exploration et de la recherche spatiales. Nous sommes impatients de voir notre processeur GR740 déployé pour maintenir et prolonger la durée de vie des les satellites au delà du calendrier initial de leur mission. »

CAES  –  SkyLabs

Lattice Semiconductor   

Space Logistics

ESA

 

 


Share:

Linked Articles
10s