MENU

Le photovoltaïque : une des applications phares de l’électronique imprimée

Par eeNews Europe

" L’ambition de DisaSolar de créer la filière française du photovoltaïque organique ou de 3ème génération, repose en grande partie sur la capacité de l’ensemble des acteurs industriels impliqués dans ce domaine à se mobiliser. En ce sens, l’Afelim est un outil de stratégie collaboratif, auquel DisaSolar souhaite apporter toute son expertise et son savoir-faire. Ces 2èmes Rencontres sont donc une étape de plus en faveur du développement du secteur de l’électronique imprimée ". explique Stéphane Poughon, président de DisaSolar, président de la commission OPV de l’Afelim.

A propos de DisaSolar
DisaSolar est le spécialiste français du photovoltaïque souple. Implantée à Limoges, cette entreprise commercialise et installe des panneaux photovoltaïques flexibles " Thin films " dits de " 2ème génération " et mène, en parallèle, le développement de panneaux dit de " 3ème génération ", ou photovoltaïque organique. DisaSolar se prépare ainsi à devenir l’un des leaders mondiaux de la fabrication de panneaux solaires organiques souples par impression, un procédé qu’elle développe en collaboration avec de nombreux laboratoires de recherche, français et à l’international, ainsi qu’avec la société Ceradrop, qui fabrique les imprimantes jet d’encre permettant de déposer les composants. DisaSolar emploie actuellement 150 personnes sur le territoire national comme dans les laboratoires partenaires pour le développement du photovoltaïque organique. Fondée en 2009, cette société appartient pour 50% au groupe Disa / Megamark spécialisé dans la communication hors media à travers l’impression de solutions graphiques.

www.disasolar.fr


Share:

Electronique-ECI
10s