MENU

Demo sur l’interopérabilité entre motos, voitures et l’infrastructure via C-V2X

Demo sur l’interopérabilité entre motos, voitures et l’infrastructure via C-V2X

Par Daniel Cardon



Les sociétés qui ont fondé le consortium ConVeX (Connected Vehicle to Everything of Tomorrow) l’année dernière pour réaliser la première étude C-V2X basée sur la version 14 du 3GPP (3ème Generation Partnership Project) ont organisé la manifestation à Ingolstadt. Les véhicules routiers Audi Q7 et Audi A4 ainsi qu’un deux-roues Ducati Multistrada 1200 Enduro avec la technologie C-V2X ont été utilisés avec la solution de chipset Qualcomm 9150 C-V2X. La démonstration a mis en œuvre des situations courantes qui peuvent se produire entre les deux roues et les voitures et comment la technologie C-V2X peut être utilisée pour améliorer la sécurité routière.

Parmi les fonctions mises en œuvre, notons «Intersection Collision Warning», dans lequel un véhicule équipé de la technologie C-V2X sort d’une route non prioritaire dans une intersection et empêche le véhicule de heurter un motocycliste avec des droits prioritaires. Un autre cas d’utilisation est « Avertissement de risque de collision en virage », qui empêche une collision avec une moto et une voiture tournant à gauche.

Dans le domaine des applications de communications automatisées V2X (véhicules à tout), la technologie C-V2X est en concurrence avec la technologie C-ITS qui comprend DSRC et la norme radio IEEE802.11p. L’argument en faveur de C-ITS est qu’il est plus mature alors que les partenaires de C-V2X affirment que cette technologie offre une intégration transparente dans les réseaux de radiocommunication cellulaires (typiquement basés sur LTE ou 5G).

Autre article

 

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

10s