Volkswagen veut développer ses propres chips et ses IPs

09 mai 2021 // Par A Delapalisse
Volkswagen veut développer ses propres chips et IPs
Dans le cadre de sa «Stratégie 2030», VW étend sa stratégie de digitalisation. Le développement de sa propre compétence en matière de semiconducteurs doit y jouer un rôle important. La raison la plus importante ne serait même pas la pénurie actuelle de puces.

Les goulots d'étranglement d'approvisionnement en puces ne sont certainement qu'une des raisons pour lesquelles Volkswagen souhaite acquérir sa propre compétence en matière de conception de puces. L'objectif est de développer des processeurs haute performance personnalisés et de développer sa propre propriété intellectuelle et ses brevets dans les semiconducteurs. Cela ressort d'un article du journal économique allemand "Handelsblatt". Le journal cite des participants anonymes à plusieurs réunions internes de VW au niveau du conseil d'administration.

Volkswagen coopère déjà avec des fabricants de semiconducteurs et d'IP; les exemples les plus importants sont Nvidia et Mobileye. Mais les quantités croissantes de données des capteurs (radar, caméras, lidar) dépassent les capacités des processeurs actuels. C'est pourquoi Volkswagen souhaite développer ses propres processeurs personnalisés, aurait déclaré un top manager anonyme de VW. Ce faisant, le constructeur automobile souhaite acquérir un savoir-faire grâce aux coopérations susmentionnées, qui se répercuteront sur sa propre IP; en outre, la société souhaite embaucher environ 200 experts en conception de puces.

 

    Selon l'article, le PDG de Volkswagen, Herbert Diess, vise à rattraper Tesla en termes de numérisation à moyen terme. De plus, Diess - comme beaucoup d'autres initiés de l'industrie automobile - s'attend à ce qu'Apple pénètre «tôt ou tard» sur le marché automobile. Cela ferait presque certainement d'Apple un concurrent difficile pour le constructeur automobile de Basse-Saxe.

    L'élément moteur du développement de ses propres processeurs IP réside non seulement dans l'automatisation de la conduite, mais également dans les futurs contenus d'infodivertissement: dans les voitures autonomes du futur, les occupants auront le temps et pourront gérer d'autres choses que le contrôle du voiture. Comme la plupart des autres constructeurs automobiles, Volkswagen considère le téléchargement des applications correspondantes comme la base de nouveaux modèles commerciaux. Apple reste également le modèle ici, selon le rapport Handelsblatt.

    Volkswagen prévoit d'investir 27 milliards d'euros (sur un budget d'investissement total de 150 milliards d'euros) dans la numérisation


    Vous êtes certain ?

    Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

    Vous allez être rediriger vers Google.