SiPearl va recruter massivement pour le design de puces exascale

28 avril 2021 // Par A Delapalisse
SiPearl va recruter massivement pour le design de puces exascale
Le fabricant français de puces exascale Sipearl va recruter 10 ingénieurs par mois pour ses sites en France et en Allemagne

SiPearl cherche à augmenter considérablement ses capacités de conception de puces au cours des quatre prochaines années. L'entreprise de 30 personnes, basée en France, a pour objectif de recruter 1 000 personnes d'ici 2025. Cette expansion verra 10 ingénieurs par mois rejoindre l'entreprise en France et en Allemagne, déclare Philippe Notton, PDG et fondateur de SiPearl.

«Présent actuellement en France et en Allemagne, nous visons à créer mille emplois dans plusieurs pays d'ici 2025», a déclaré Notton.

Il s'agit de soutenir le développement de sa puce ARM multicœur Rhea destinée au supercalculateur européen exascale. Ce développement utilisera le noyau actuel Neoverse V1 et son interconnection dans un process de fabrication 6 nm.

 

 

L'entreprise recrute sur ses sites de Maisons-Laffitte, Sophia-Antipolis et Duisbourg. Notton affirme que SiPearl s'engage à recruter du personnel aux profils, expériences, cultures et nationalités diversifiés, cherchant notamment à augmenter le nombre de femmes travaillant dans ses professions, tout en mettant l'accent sur l'excellence et la passion. SiPearl propose également des stages en entreprise.

L'accent initial est mis sur le développement de semiconducteurs numériques avec conception, vérification, intégration et simulation, ainsi que sur des logiciels de calcul haute performance tels que OpenMP, MPI, Red Hat et Suse, la sécurité et le cryptage embarqués et Linux embarqué.

 

 

«Pour les ingénieurs seniors et juniors passionnés par l'innovation et souhaitant travailler sur des technologies qui ne sont disponibles nulle part ailleurs en Europe, il est temps de nous rejoindre», a déclaré Notton.

La conception de Rhea progresse bien et est sur la bonne voie, dit Notton et passe à une phase de simulation accélérée sur la plate-forme d'émulation matérielle Veloce de Siemens. SiPearl exécute la vérification fonctionnelle pré-silicium de Rhea dans un environnement virtuel pour validation avant de passer à la production en 2022.

SiPearl ouvrira ensuite des possibilités à ses futurs clients d'accéder à la plateforme pour réaliser des tests de performances multi-échelles avec Rhea pour leurs applications dans divers domaines, de la dynamique des fluides à la climatologie pour la modélisation du réchauffement climatique, la recherche médicale pour Covid-19, la géo- sciences et l'intelligence artificielle.

 

 

«Grâce à notre collaboration avec Siemens EDA, alors que nous nous préparons l’arrivée de Rhea sur le marché, nous pouvons bénéficier d’une infrastructure d’émulation puissante et flexible, associée à l’expertise de l’équipe, qui nous permet d’accélérer sa simulation avec une visibilité et un débogage sans compromis. Ce choix technologique traduit également notre engagement fort auprès de nos futurs clients en vue de soutenir leurs propres niveaux de performance », a déclaré Notton.

Lire aussi:

SiPearl fabrique sa puce 6nm HPC chez TSMC

SiPearl rejoint ETP4HPC pour contribuer à la souveraineté de l’Europe dans le calcul haute performance

145 milliards d'euros pour l'industrie des semiconducteurs en Europe

www.sipearl.com

 

Related SiPearl articles

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.