MENU

Transmission de données courte portée ultra-rapide basée sur une interface électrique

Transmission de données courte portée ultra-rapide basée sur une interface électrique

Par eeNews Europe



L’étude repose principalement sur une comparaison des avantages et inconvénients relatifs de l’encodage de la modulation d’impulsions en amplitude PAM face au code à multi-tonalité discrète DMT sur ce canal particulier. La plateforme de test et de démonstration propriétaire est basée sur les puces test et les cartes d’évaluation pour la famille de convertisseurs CMOS 40 nm 65 GSps, "LEIA" DAC pour la transmission et "LUKE" ADC pour la réception.

Le besoin d’interconnexions plus rapides et de densités de port plus importantes dans les centres de données stimule la demande de taux de transmission courte portée supérieurs sur les cartes et entre les serveurs. Toutefois d’importants obstacles dans la conception des interconnexions de courte portée de plus de 30 Gbps apparaissent, même sur de petits parcours. On atteint ici la limite de la propagation de signal efficace à l’aide de matériaux standard.

De même, dans les réseaux de transport optique, l’augmentation du trafic de données fait monter les vitesses requises au centre du réseau. Cela génère le besoin de débits binaires plus élevés dans les réseaux où le coût, la puissance et la souplesse sont des exigences clés. Au cours de ces dernières années, l’utilisation d’une détection cohérente de liens de transport sur longue distance a permis d’obtenir de meilleures performances et une meilleure souplesse de conception en aménageant les capacités de traitement du signal numérique activées par des convertisseurs haut débit, le tout intégré dans des technologies CMOS standard. Avec l’évolution du marché, on s’attend à ce que la même approche se révèle nécessaire pour transporter des débits de 100 Gbps et plus sur quelques dizaines de kilomètres de fibres.

Dans les deux cas, l’utilisation de la signalisation multi-niveaux ou de l’encodage multi-transporteur permet la transmission de débits binaires supérieurs. Pour les interconnexions électriques de courte portée, la motivation consiste à augmenter la production de données sur la même liaison. Pour les liaisons de courte portée, l’objectif est de réduire les coûts et l’alimentation totale du système en maintenant une fréquence de signalisation faible (ex., 10GBaud) et en utilisant l’encodage pour transmettre davantage de bits/symbole sur des fibres optiques moins onéreuses.

La portée des applications potentielles où la signalisation multi-niveaux peut être utilisée est très vaste, de quelques centimètres entre les puces et les modules, à plusieurs centaines de mètres via un centre de données, ou à quelques kilomètres. L’élément commun est qu’une forme de signalisation non binaire devrait permettre une approche plus évolutive et flexible, et est viable tant que le ratio puissance/Gbps est suffisamment bas.

 

emea.fujitsu.com/semiconductor

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à :    ECI sur Google News

Partager:

10s