Disjoncteur haute tension doté d’une technologie innovante d’interruption d’arc électrique

Disjoncteur haute tension doté d’une technologie innovante d’interruption d’arc électrique
Nouveaux produits |
Le groupe suisse PFIFFNER a annoncé un nouveau disjoncteur haute tension à isolation sous air (AIS) pour sous-stations électriques, qui utilise un milieu isolant sans hexafluorure de soufre (SF6) ni gaz fluoré (gaz F), contribuant ainsi à établir une nouvelle norme pour une exploitation sûre et durable des réseaux électriques.
Par Alain Dieul

Partager:

L’hexafluorure de soufre, communément appelé SF6, est un gaz synthétique, utilisé principalement comme isolant électrique et suppresseur d’arc. Bien qu’il soit extrêmement efficace dans les disjoncteurs, c’est aussi l’un des gaz à effet de serre les plus nocifs qui soit. C’est pourquoi, ces dernières années, les fabricants de composants du secteur de la distribution électrique ont cherché des solutions pour en limiter l’utilisation. La solution de PFIFFNER fait appel à un gaz éco-compatible, qui évite toute utilisation de SF6 ou de gaz F.

Les disjoncteurs font partie des composants les plus critiques d’un poste de commutation AIS. Leur fiabilité est cruciale, étant donné qu’ils doivent fonctionner dans tous les cas, et peuvent passer plusieurs années, voire plusieurs dizaines d’années, en sommeil, avant de devoir entrer en action. Lorsqu’il est fermé, le disjoncteur doit se comporter comme un conducteur idéal sans résistance, et lorsqu’il est ouvert, il doit se comporter comme un isolant parfait, et ne rien conduire. Lorsque les contacts s’écartent lors de l’activation, l’interrupteur doit s’ouvrir instantanément pour éteindre tout arc électrique et éviter d’endommager les composants de la ligne en aval. Ce processus ne doit typiquement durer que 20 à 30 millisecondes, et implique le mouvement rapide de masses mécaniques pouvant atteindre 20 à 30 kg.

Le responsable de l’équipe de développement du disjoncteur chez PFIFFNER explique certains des défis techniques rencontrés : « Les arcs peuvent générer des températures extrêmement élevées, jusqu’à 25 000°K, et une grande concentration de gaz doit être forcée rapidement dans la zone entre les contacts pour éteindre l’arc et interrompre le passage du courant. À ce titre, les composants doivent répondre à des normes de performance et de fiabilité très strictes pour garantir la sûreté et l’efficacité.

L’industrie est consciente des problèmes liés à l’utilisation du SF6 depuis de nombreuses années, mais il s’est avéré difficile de trouver des solutions de remplacement offrant les mêmes performances. Avec ce nouveau disjoncteur, nous proposons une solution qui assure la durabilité, sans compromettre les performances ni la sécurité, grâce à l’application de concepts innovants. »

« En tant que société suisse, nous sommes extrêmement fiers de notre héritage et, en tant qu’entreprise familiale responsable devant ses clients plutôt que devant ses actionnaires, nous avons la réactivité nécessaire pour réagir rapidement aux tendances du marché. Ce nouveau disjoncteur est un exemple parfait associant innovation et durabilité pour créer une nouvelle solution révolutionnaire, qui améliore les performances, tout en ayant un impact positif pour la planète. » déclare Pour Dr Juergen Bernauer, Président Exécutif du groupe PFIFFNER.

www.pfiffner-group.com

Linked Articles
Electronique-ECI
10s