SparCity : un projet européen pour le calcul intensif

06 mai 2021 // Par A.Dieul
SparCity : un projet européen pour le calcul intensif
Le projet SparCity est lancé. Financé par l’European High Performance Computing Joint Undertaking (EuroHPC JU), son objectif est de créer une plateforme commune et un cadre de travail dédiés au calcul intensif via la création d’un écosystème durable de super-calculateurs exaflopiques (un exaflop = un milliard de milliards d’opérations en virgule flottante par seconde). Fédérant 6 partenaires dans 4 pays, ce projet exaflopique entend accroître la compétitivité de l’Europe.

Le premier objectif de SparCity est de créer un cadre de travail (framework) de supercalculateurs pour développer des algorithmes efficaces et des outils spécifiquement conçus pour maximiser les performances et l’efficacité énergétique des calculs à matrice creuse (sparse computation) sur les systèmes haute performance (HPC). Et ce en ouvrant de nouveaux domaines d’utilisation pour des calculs matriciels dans l’analyse des données et l’apprentissage profond (deep learning).

« Lorsqu’on parle de calculs matriciels à matrice creuse, les gens pensent aux applications scientifiques, aux méthodes d’éléments finis, au calcul en réseau (mesh computing) etc. Toutefois, ce projet ouvrira également de nouveaux domaines d’utilisation pour ce type de calcul, dont l’analyse des données et l’apprentissage profond. C’est pourquoi il s’agit d’un projet avec un très fort impact », explique le Dr Didem Unat, coordinateur de SparCity de l’Université de Koç. 

Pour démontrer l’efficacité, l’impact sociétal et la facilité d’utilisation de ce framework, le projet SparCity vise à améliorer la puissance de calcul et l’efficacité énergétique de quatre applications issues de différents domaines  de la vie réelle : la cardiologie, les réseaux sociaux, la bio-informatique et la conduite autonome. SparCity développera des technologies HPC de classe mondiale, à très haute performances et économes en énergie.

 

Le partenariat de SparCity comprend l’Université de Sabanci (Turquie), le laboratoire Simula Research (Norvège), INESC-ID (Portugal), l’Université Louis et Maximilien de Munich (Allemagne) et Graphcore (Norvège). La coordination est assurée par l’Université koç (Turquie).

« Ces projets EuroHPC offrent une très belle opportunité de collaboration des chercheurs de Simula avec des experts de renommée internationale pour une mise en œuvre innovante du calcul intensif HPC à des applications réelles », déclare le Professeur Xing Cai, chef du département informatique haute performance chez Simula.

« Ce projet est une chance pour mon équipe universitaire, une chance à la fois de partager notre expertise HPC, mais surtout de travailler avec d’excellents chercheurs sur un projet stimulant qui, espérons-le, changera la façon dont nous appréhendons les problèmes


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.