Près d’un français sur cinq victime d’un piratage au cours des 12 derniers mois

12 novembre 2021 // Par A.Dieul
Près d’un français sur cinq victime d’un piratage au cours des 12 derniers mois
Selon une nouvelle étude de Nuance Communications près d'un cinquième (18%) des adultes français ont été victimes de piratage au cours des 12 derniers mois. Réalisée dans 11 pays, dont 1000 répondants français, l'étude mondiale révèle également que la perte moyenne pour ces victimes a dépassé les 3 900 €. C'est le triple du montant moyen dérobé par le biais de piratage en 2019, qui avoisinait alors les 1 200 € par victime, selon une précédente étude de Nuance.

Dans la majorité des cas, une mauvaise « hygiène » des mots de passe aggrave le risque de piratage. L'étude dévoile que près d'un quart (23%) des répondants essaie de choisir un mot de passe différent par site web ou par marque avec lesquels ils interagissent. Par ailleurs, seuls 12% prennent en considération les indications garantissant le niveau de sécurité du mot de passe. A contrario, 17% des personnes interrogées alternent deux ou trois mots de passe différents. Plus grave encore, 12% utilisent le même mot de passe pour quasiment toutes les plateformes, sans tenir compte de sa force ni de son caractère unique.

L'authentification archaïque, source de frustration
Toujours selon l’enquête, les codes PIN et les mots de passe traditionnels posent toujours problème aux consommateurs français. Chaque mois, 30% d’entre eux les oublient et doivent demander à les réinitialiser, tandis que 18% reçoivent des notifications indiquant que leur mot de passe a été compromis. Dans ces conditions, il n'est pas surprenant que plus d'un tiers (36%) des personnes interrogées aient déclaré que leur confiance dans les codes PIN et les mots de passe a diminué au cours des 12 derniers mois.
« Les codes PIN et mots de passe sont des outils archaïques, dépassés, qui ne correspondent plus à la réalité des usages et des besoins d’aujourd’hui, comme le montre clairement cette étude », explique Simon Marchand, Chief Fraud Prevention Officer for Security and Biometrics chez Nuance. « Chaque jour, des mots de passe se retrouvent vendus sur le dark web, exploités à des fins frauduleuses. Les piratages subis avec ces mots de passe coûtent aux entreprises et aux particuliers malchanceux des sommes considérables, surtout depuis la pandémie. Face à l'augmentation du piratage, les marques ont la responsabilité de développer une approche plus complète de l’authentification. »

Les consommateurs prêts pour un nouveau chapitre dans la prévention de la fraude
Alors que les codes PIN et les mots de passe continuent de faillir à leur mission, entreprises et


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.