Mobileye développe un superordinateur mono puce pour la conduite autonome

05 janvier 2022 // Par D. Cardon
Mobileye développe un superordinateur mono puce pour la conduite autonome
Avec l'EyeQ Ultra, Mobileye, filiale d'Intel, a dévoilé au CES un système sur puce haute performance développé spécifiquement pour la conduite autonome. L'entreprise a annoncé sa coopération avec plusieurs constructeurs automobiles, dont Ford, Volkswagen et Zeekr, la marque électrique de Geely.

Le traitement des informations issues des capteurs indispensables pour la conduite automatisée impose de fortes contraintes aux processeurs chargés de ce traitement et à leurs architectures : en un temps très court, les systèmes doivent traiter des signaux provenant de différentes sources et avec différentes structures de données, les préparer, créer une image détaillée de la situation et fournir la base d'une décision de conduite sécurisée.  Pour obtenir cette puissance de traitement, les développeurs ont mis au point des systèmes sur puce - des circuits sophistiqués et cohérents sont composés de plusieurs processeurs différents, chacun étant optimisé pour un usage spécifique. 

Dans ce domaine, les technologies Mobileye sont reconnues. Avec sa famille de puces informatiques EyeQ, la société joue un rôle important chez presque tous les grands équipementiers, au moins dans les projets préliminaires. Lors du CES de Las Vegas, Mobileye a présenté un nouveau fleuron de ses EyeQ, le modèle Ultra. Avec sa puissance de calcul de 176 Tera Operations par Second (TOPS), la puce se situe déjà dans le groupe de tête de ce qui est actuellement proposé pour des applicatins comparables. Les développeurs considèrent que le rapport entre la puissance électrique consommée et la puissance de calcul est essentiel, car il donne une indication de l'efficacité de ces composants. Ce rapport  doit être élevé, car aucun constructeur automobile ne veut mettre sous le capot un syqtème énergivore. 

Selon Mobileye, l'EyeQ Ultra est un saut technologique dans la famille des SoC EyeQ. Il combine les performances de dix SoC d' avant dernière génération. Grâce à la technologie du processus de 5 nanomètres, EyeQ Ultra peut répondre à toutes les exigences et applications de la conduite autonome de niveau 4 (L4), selon le fabricant. De même, il évite la consommation d'énergie et les coûts liés à l'intégration de plusieurs SoC, comme ses prédécesseurs. EyeQ Ultra a été développé avec le logiciel unique, permettant une haute efficacité énergétique sans sacrifier les performances.


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.