Mersen participe à un projet européen de 4,5 millions d'euros sur les composants légers pour véhicules électriques

08 avril 2021 // Par A.Dieul
Mersen participe à un projet européen de 4,5 millions d'euros sur les composants légers pour véhicules électriques
En tant que partenaire industriel, Mersen soutient le projet européen LEVIS avec le développement de bus bars pour une meilleure gestion de l'énergie. LEVIS, un projet de 4,9 millions d'euros financé par l'UE, est un consortium de 13 partenaires de sept pays visant à développer des composants légers pour véhicules électriques en utilisant une conception écologique et en circuit fermé.

L'un des problèmes fondamentaux pour les constructeurs et les fournisseurs automobiles est le poids des batteries, qui doit être compensé par les autres composants des véhicules. Les technologies légères à développer dans le cadre du projet LEVIS ont pour but d’améliorer l'efficacité des véhicules en ce qui concerne le kilométrage en kWh et leur autonomie, tout en réduisant l'impact environnemental.

Le rôle de Mersen dans ce projet pionnier est de fournir une expertise pour l’amélioration des batteries. Avec 35 sites de production dans le monde, la société a depuis toujours investi massivement dans la recherche et le développement - en particulier dans les domaines à fort potentiel tels que les véhicules électriques. Pour le projet LEVIS, l'usine d'Angers (France), spécialisée dans les bus bars et la protection électrique, s'appuie sur son expérience dans le développement de l'Infini-Cell. Le bus bar monocouche laminé est extrêmement mince et possède des contacts intégrés pour l’assemblage de batteries. Très polyvalent, il connecte non seulement les cellules de la batterie, mais surveille également leur température et leur tension, évite les erreurs de câblage et offre une protection contre les chocs et les vibrations. Infini-Cell est une avancée importante vers la réduction de l'espace requis pour les assemblages de batteries sans compromettre l'efficacité ou la modularité des systèmes d'alimentation.

Transfert de connaissances pour le futur

Outre Mersen, les partenaires du projet incluent l'Instituto Tecnológico de Aragón (ITA) en Espagne, le CEA-Liten en France et le Centre Steinbeis-Europe de Steinbeis Innovation gGmbH (SEZ) en Allemagne. Ensemble, ces entreprises font progresser la recherche et le développement de matériaux innovants. Mersen espère également que le projet servira de forum pour le transfert de connaissances en matière de matériaux innovants et de recyclage. Le consortium prévoit de démontrer à grande échelle la faisabilité technique et économique des alternatives développées dans le projet LEVIS et ainsi introduire les composants innovants sur le marché.

www.mersen.com


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.