Lynred développera le détecteur de la mission européenne de surveillance de la température des sols

13 avril 2021 // Par A.Dieul
Lynred développera le détecteur de la mission européenne de surveillance de la température des sols
Lynred annonce avoir été sélectionné par Airbus Defense & Space (ADS), le principal maître d’œuvre de la mission européenne Copernicus LSTM (Land Surface Temperature Monitoring) pour la surveillance de la température de la surface des sols. Lynred va développer un nouveau détecteur linéaire multi-spectral SWIR (Shortwave Infrarouge – infrarouge courtes longueurs d’ondes) de grande taille, afin de remplir le cahier des charges de l’imageur du satellite.

Le détecteur SWIR sera intégré dans cet imageur, un radiomètre haute résolution qui mesure les températures à la surface de la Terre. L’objectif global de la mission LSTM est de permettre une production agricole plus durable dans des régions qui subissent de plus en plus de pénuries d’eau et de changements climatiques. La mission LSTM vise à améliorer la façon dont le secteur agricole prévoit les épisodes de sécheresse et aborde d’autres problèmes de dégradation des terres.
 
« Lynred dispose d’une grande expérience dans le développement et la fabrication de détecteurs SWIR pour les instruments spatiaux. Nous avons confiance dans les compétences et les performances technologiques de Lynred pour répondre aux enjeux de ce programme et fournir le détecteur SWIR dont nous avons besoin pour la mission LSTM », déclare Vincent Chorvalli, chef de projet pour les instruments LSTM chez ADS. Il convient de noter que ce type de détecteur infrarouge, grâce notamment à ses performances, est l’un des principaux composants qui permet à l’imageur d’atteindre une performance système optimale. Autre facteur important : le détecteur infrarouge doit fonctionner nominalement tout en résistant à des environnements spatiaux sévères, notamment des niveaux de radiations élevés. Son rôle et sa fiabilité sont donc d'autant plus importants.
 
Le détecteur SWIR de Lynred permettra de capter la lumière infrarouge sur trois longueurs d’ondes différentes (0,945 µm, 1,375 µm et 1,61 µm). Sa conception répondra aux besoins spécifiques de la mission LSTM, notamment un détecteur multi-spectral linéaire avec quatre bandes différentes (la ligne à 0,945 µm étant dupliquée pour répondre aux besoins de la mission) de 1 200 pixels selon la direction perpendiculaire à la trajectoire du satellite, et de 12 pixels selon la direction de la trajectoire du satellite (les méthodes de balayage sont utilisées pour acquérir une image multi-spectrale). Les 12 pixels permettront la mise en œuvre d'une opération TDI (Time-Delay Integration) directement sur la puce du détecteur, une méthode d'amélioration du ratio


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.