L'UE veut réduire le prix de l'hydrogène vert

29 novembre 2021 // Par N. Flaherty
L'UE veut réduire le prix de l'hydrogène vert
L'UE s'est fixé un objectif de 1,80 €/kg pour l'hydrogène d'ici 2030, un objectif moins ambitieux que les plans d'entreprises comme Nel en Norvège.

La Commission européenne vise à réduire le coût de la production d'hydrogène dans le cadre de la décarbonisation. Cela créera des « vallées d'hydrogène » aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne. « Je suis très fière du rôle de l'Europe en tant que pionnière mondiale de l'hydrogène propre », a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne lors de l'ouverture de la Semaine européenne de l'hydrogène.

Elle mentionne un certain nombre de projets, notamment convernant les piles à combustible et les électrolyseurs. « Au début de cette année, plus de 200 nouveaux projets hydrogène ont été annoncés dans le monde. 55 pour cent d'entre eux sont en Europe. C'est donc une position de leader que nous avons bâtie au fil des années », a-t-elle déclaré.

« Par exemple, l'Union européenne a commencé avant le reste du monde à investir dans une nouvelle génération d'électrolyseurs, conçus pour fonctionner avec des énergies renouvelables. De ce fait, l'Europe est aujourd'hui le leader mondial des brevets et des publications sur cette technologie. Certains des plus gros électrolyseurs de ce nouveau type fonctionnent déjà en Europe. Par exemple, il y en a un à Linz, en Autriche, qui produit de l'hydrogène vert pour alimenter une usine sidérurgique.

« Elle commence à être compétitive également d'un point de vue économique. En raison de la hausse actuelle des prix du gaz que nous constatons tous, l'hydrogène vert peut aujourd'hui même être moins cher que l'hydrogène gris. Notre objectif devrait être de ramener le coût en dessous de 1,8 € le kilo d'ici 2030. Et cet objectif est à notre portée.

En début d'année, le fabricant norvégien d'électrolyseurs Nel s'est fixé son propre objectif de 1,50 $/kg (1,33 €/kg) pour l'hydrogène vert produit à partir d'énergies renouvelables d'ici 2025. Il s'appuie sur un grand projet de conversion d'une centrale au charbon en un électrolyseur à hydrogène de 100 MW à Hambourg, en Allemagne. Atteindre la parité des coûts avec le pétrole nécessitera des investissements et des partenariats importants avec le secteur privé et les chercheurs dans le cadre d'un nouveau « Partenariat pour l'hydrogène propre », initialement annoncé en février.

« Nous devons augmenter la production d'hydrogène propre, étendre ses applications et créer un cercle vertueux où la demande et l'offre se nourrissent et font baisser les prix. C'est le principe. Il s'agit sans aucun doute d'une entreprise mondiale, mais je veux que l'Europe soit en tête de la course », a-t-elle déclaré. Elle mentionne sept nouveaux projets d'une valeur de plus d'un milliard d'euros à financer par le Fonds européen pour l'innovation, dont quatre sont liés à l'hydrogène, à l'acier vert en Suède au captage de carbone en France.

Related articles

« Prenez, par exemple, la région de Groningue dans le nord des Pays-Bas. La région dispose de grandes quantités d'énergie renouvelable provenant de ses éoliennes offshore. Deux électrolyseurs utiliseront cette énergie renouvelable pour produire de l'hydrogène vert. Cet hydrogène alimentera ensuite les industries, alimentera les transports publics, chauffera des habitations et sera stocké sous terre. D'ici la fin de 2025, le nord des Pays-Bas accueillera une chaîne de valeur complète de l'hydrogène vert, et cette vallée de l'hydrogène créera plus de 20 000 emplois dans la région.

«Nous étendons le même modèle à d'autres régions, et il y a beaucoup de régions qui veulent suivre, de l'île de Majorque à la région frontalière entre l'Italie, la Slovénie et la Croatie. C'est ainsi que nous pouvons accélérer l'économie de l'hydrogène à l'échelle locale, en route vers une économie européenne de l'hydrogène dans son ensemble. »

 

ec.europa.eu/growth/industry/strategy/industrial-alliances/european-clean-hydrogen-alliance_en

Other articles on eNews Europe


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.