Lithium: partenariat stratégique entre l'UE et l'Ukraine

19 juillet 2021 // Par D. Cardon
Lithium: partenariat stratégique entre l'UE et l'Ukraine
L'UE et l'Ukraine ont lancé un partenariat stratégique sur les matières premières avec un focus sur le lithium pour les giga-usines de batteries actuellement en construction en France et en Allemagne.

La Commission européenne a signé un accord avec l'Ukraine sur la fourniture de matières premières, en particulier de lithium, qui verra davantage d'investissements dans les technologies minières et Industrie 4.0. Les pays de l'UE ont des sources limitées de lithium, et le Royaume-Uni envisage de récupérer le lithium de l'eau à Cornwall. L'Ukraine, à la frontière de l'UE, possède les plus grandes réserves de lithium d'Europe avec des mines à Donetsk et Kirovograd. La région est cependant la région est instable du fait de l'annexion de la Crimée par la Russie.

Le partenariat stratégique avec l'Ukraine se situe tout au long de la chaîne de valeur des matières premières critiques primaires et secondaires et des batteries et l'accord est le deuxième dans le cadre du plan d'action de l'UE pour les matières premières critiques après celui avec le Canada en juin. 

Pour Maroš Šefčovič, vice-président de l'UE qui a dirigé le programme batteries. « L'idée d'étendre notre coopération dans le domaine des matières premières critiques et des batteries est née en octobre dernier. Aujourd'hui, nous signons un protocole d'accord – la première étape concrète pour transformer cette ambition en réalité. L'Ukraine est bien placée pour devenir un acteur important dans les matières premières critiques et les batteries  

L'accord oblige l'Ukraine à aligner son cadre réglementaire minier sur celui de l'UE, en s'engageant à respecter les normes environnementales, sociales et de gouvernance les plus élevées, tandis que l'UE soutiendra la modernisation des technologies à faible émission de carbone, de l'exploitation minière au recyclage avec 750 000 € cette année et plus l'année prochaine. . L'accord comprend également la numérisation et l'amélioration de la gestion des données des ressources/réserves minérales ukrainiennes en créant une « salle de données » - un référentiel avec des rapports géologiques numériques, et en déclassifiant et réévaluant les réserves de matières premières à l'aide de normes internationales ;

Les programmes d'observation de la Terre par satellite et la télédétection seront utilisés pour renforcer


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.