Les US et l'EU en confrontation sur l'industrie des semiconducteurs?

15 février 2021 // Par A Delapalisse
Les US et l'EU en confrontation sur l'industrie des semiconducteurs?
L'UE est prête à se confronter avec les États-Unis sur la stratégie des semi-conducteurs pour la 5G et la 6G, les processeurs et la technologie cloud

L’industrie américaine des semiconducteurs a publié une lettre appelant le nouveau président Joe Biden à la soutenir, la plaçant ainsi sur une trajectoire de collision avec les plans de l’Union européenne visant à protéger les puces en tant que chaîne d’approvisionnement critique.

«Les semi-conducteurs alimentent les progrès technologiques essentiels dans les domaines de la santé, des communications, de l'énergie propre, de l'informatique, des transports et d'innombrables autres secteurs, et les technologies basées sur les semiconducteurs nous ont aidés à rester productifs et connectés pendant la pandémie», a déclaré John Neuffer, président et CEO de la Semiconductor.Industry Association (SIA) qui a coordonné la lettre.

«En investissant résolument dans des incitations à la fabrication de semiconducteurs et dans des initiatives de recherche nationales, le président Biden et le Congrès peuvent revigorer l'économie américaine et la création d'emplois, renforcer la sécurité nationale et les chaînes d'approvisionnement en semiconducteurs, et garantir que les États-Unis restent leader dans les technologies de pointe d'aujourd'hui et demain », dit-il.

Le SIA indique que la part de la capacité mondiale de fabrication de semiconducteurs aux États-Unis est passée de 37% en 1990 à 12% aujourd'hui. Cette baisse est en grande partie due aux subventions substantielles offertes par les gouvernements des concurrents mondiaux, qui ont placé les États-Unis dans une position concurrentielle désavantageuse pour attirer de nouvelles constructions d'usines, dit Neuffler.  Les investissements fédéraux américains dans la recherche sur les semiconducteurs n'augmentent pas, tandis que d'autres gouvernements ont investi substantiellement dans des initiatives de recherche pour renforcer leurs propres capacités de semiconducteurs, dit-il. Cela fait suite aux annonces de TSMC concernant une fabrique de 5 nm à Phoenix, en Arizona et une usine de 3 nm de Samsung à Austin, au Texas.

Un rapport de l'influent cabinet de conseil allemand Roland Berger publié hier appelle à une collaboration accrue avec des entreprises partenaires pour construire des usines en Europe et souligne l’importance de la technologie de ARM. Dans le même temps, Qualcomm s’est opposé auprès des autorités de régulation au Royaume-Uni, en Europe, en Chine et aux États-Unis à l’acquisition d’ARM par son rival Nvidia.  

 

Lors d'un discours prononcé le 11 février 2021, le commissaire européen Thierry Breton s'est montré agressif en repoussant les plans américains. «Depuis quand parler de politique industrielle équivaut-il au protectionnisme?» a t-il dit. «Nous devons apporter plus de sérieux et de contexte à de telles critiques. En fin de compte, c'est à nous de décider de notre politique industrielle. "

 

à suivre: les semiconducteurs clé vont être annoncés


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.