Le 1er réseau urbain quantique au monde sera à Londres

05 octobre 2021 // Par D. Cardon
Le 1er réseau urbain quantique au monde sera à Londres
Toshiba et BT vont construire le premier réseau quantique urbain commercial sécurisé au monde à travers Londres.

Ce réseau reliera à Londres les sites des Docklands, de la City et du corridor M4. Il fournira des services de données sécurisés à l'aide de Quantum Key Distribution (QKD) et de Post-Quantum Cryptography (PQC). C’est la suite d’une démonstration d'une liaison réseau sécurisée quantique point à point à Bristol et à un partenariat pour exécuter des clés quantiques sur des câbles à fibre optique existants. Exploité par BT, le réseau fournit une gamme de services à sécurité quantique, y compris des liens cryptés de bout en bout à bande passante élevée, fournis via la solution Optical Spectrum Access Filter Connect (OSA FC) d'Openreach pour les réseaux de fibre privés. Les liaisons QKD seront fournies à l'aide d'un réseau quantique qui comprend à la fois des composants de base et d'accès, et seront intégrées aux opérations de gestion de réseau existantes de BT.

Toshiba fournira le matériel de distribution de clés quantiques et le logiciel de gestion de clés. La société a créé une entreprise de fabrication de matériel de cryptage quantique à Cambridge, au Royaume-Uni.

En juin 2021, Toshiba a fait une démonstration du système Twin Field QKD longue distance sur des fibres optiques dépassant 600 km en utilisant la technique de stabilisation à double bande. La combinaison du QKD multiplexé utilisant l'infrastructure existante pour les réseaux urbains, aux côtés du QKD conventionnel et du QKD à double action (Twin Field QKD) pour les plus longues distances, ouvre la voie à un réseau quantique sécurisé commercialement viable au Royaume-Uni.

BT cite des études selon lesquelles les attaques de sécurité utilisant des ordinateurs quantiques seront possibles d'ici cinq ans, et probables d'ici dix ans. La sécurisation du trafic crypté est dès aujourd’hui un problème urgent, car les données qui nécessitent une sécurité à long terme risquent de faire l'objet d'attaques de type "stocker aujourd'hui, craquer plus tard", dans lesquelles l'échange de clés et le trafic crypté sont stockés maintenant et cassés lorsqu'un ordinateur quantique suffisamment puissant est disponible. La sécurité basée sur le QKD signifie que l'échange de clés est protégé contre toute avancée informatique ou mathématique et est donc immunisé contre toute attaque actuelle ou future par des ordinateurs quantiques.


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.