Fuzzy Logic lève 2,5 millions d’euros pour mettre les robots entre les mains des opérateurs

13 septembre 2021 // Par A.Dieul
Fuzzy Logic lève 2,5 millions d’euros pour mettre les robots entre les mains des opérateurs
La startup franco-américaine Fuzzy Logic annonce une levée de fonds de 2,5 M€ auprès de deux fonds européen DeepTech : 42CAP, fonds allemand basé à Munich spécialisé dans l’industrie et Karista (via le Paris Region Venture Fund), fonds de capital-risque français.

Fuzzy Logic, startup issue de l’écosystème français (Agoranov et Wilco) développe une plateforme logicielle « tout-en-un » qui simplifie grandement chaque étape de robotisation, de la conception de cellules robotiques aux reprogrammations quotidiennes dans l’usine par des opérateurs. Elle reproduit un environnement virtuel dans lequel le robot en action est contrôlable « à la volée » et aussi simplement qu’un jeu vidéo. Les produits, Fuzzy Studio (application desktop) et Fuzzy RTOS (logiciel embarqué), permettent d’utiliser un robot industriel, quelle que soit sa marque, sans formation et sans programmation, du « no code ». Les « non » roboticiens s’approprient simplement la conception des cellules robotiques et les opérateurs de production élargissent leurs champs d’actions : une solution logicielle plus claire et plus simple pour interagir avec les robots et “écraser” leur complexité. C'est la nouvelle norme pour une automatisation flexible.

La robotique au service des opérateurs
La plateforme suscite un fort intérêt auprès des grandes entreprises, notamment pour les applications avec des références multiples à programmer, ou exigeantes en termes de qualité.
Au-delà des utilisateurs actuels de robots industriels, Fuzzy Logic va permettre d’ouvrir un marché à ce jour embryonnaire, celui des petites et moyennes entreprises industrielles.
En effet, la plateforme supprime les complexités de mise en œuvre d’un robot et la nécessité de compétences robotiques à disposition au cours de la vie du robot, deux obstacles jusqu’à ce jour souvent rédhibitoires pour les PME et ETI.
Ryan Lober et Antoine Hoarau, respectivement CEO et CTO, co-fondateurs de Fuzzy Logic Robotics déclarent :
« Nous aidons les industriels à gagner en compétitivité et en autonomie, en mettant les robots à leur service — et non l’inverse. Cette levée de fonds nous permet de renforcer nos équipes de R&D et déployer notre vision d’une robotique facile et flexible chez des clients ambassadeurs en Europe. »
« Fuzzy Logic est l'un des principaux acteurs du paradigme de la production flexible qui transformera


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.