Avec sa nouvelle génération de LiDAR, Valeo fait de la mobilité autonome une réalité

30 novembre 2021 // Par A.Dieul
Avec sa nouvelle génération de LiDAR, Valeo fait de la mobilité autonome une réalité
Spécialiste des systèmes d’aide à la conduite (ADAS), Valeo présente son scanner LiDAR de troisième génération, dont l’arrivée sur le marché est programmée en 2024. Cette nouvelle technologie, aux performances considérablement augmentées, fait de la mobilité autonome une réalité et porte le niveau de sécurité sur la route à un niveau encore jamais atteint.

« Cette troisième génération de LiDAR de Valeo est une étape technologique majeure vers le véhicule autonome. Valeo, déjà le seul acteur à produire à ce jour en série un LiDAR automobile, conforte ainsi son leadership technologique et industriel sur le marché du LiDAR. Avec toujours le même objectif prioritaire : celui de sauver des vies sur la route » précise Geoffrey Bouquot, Directeur R&D de Valeo en charge de la stratégie. La combinaison des performances du LiDAR de troisième génération de Valeo en matière de portée, de résolution et de vitesse d’images par seconde atteint un niveau inégalé à ce jour. Il reconstitue en trois dimensions et en temps réel ce qui se passe autour de la voiture, à un rythme de 4,5 millions de points et 25 images par seconde. Par rapport à la précédente génération, la résolution a été multipliée par 12, la portée par 3 et l’angle de vue par 2,5. Des capacités de perception uniques qui permettent à ce nouveau LiDAR de voir ce qui est invisible pour l’homme, la caméra et le radar. Cela rend possible la délégation de conduite dans de nombreuses situations (à partir du niveau 2 d’autonomie et au-delà), y compris à des vitesses pouvant atteindre 130 km/h sur autoroute. Même à vitesse élevée sur autoroute, le véhicule qui en est équipé est en capacité de gérer de manière autonome une situation d’urgence. Le scanner LiDAR de Valeo détecte tous les objets environnants de la voiture. Il les reconnaît. Il les classe. Il mesure leur vitesse et leur direction, lorsqu’ils sont en mouvement. Il s’adapte à toutes les conditions de luminosité, même extrêmes, qu’il y en ait trop ou pas du tout. Il évalue jusqu’à la densité de gouttes de pluie et calcule la distance de freinage en conséquence. Il suit les véhicules autour de lui, même lorsqu’ils ne sont plus dans le champ de vision du conducteur. Grâce à ses


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.