Connecteurs pour câbles optiques actifs

25 mai 2012 // Par par Herbert Endres, Molex
Connecteurs pour câbles optiques actifs

Depuis une dizaine d'années sont apparues des interfaces d'entrée/sortie numériques universelles pour les centres de données et le secteur des télécommunications, principalement pour répondre au désir de disposer de ports universels capables de recevoir différents équipements – selon le débit de données et l'application. Cette approche présente l'avantage de proposer un composant d'E/S universel, qui n'est équipé des modules adaptés aux particularités locales qu’au moment de la mise en service. Pour satisfaire les exigences de CEM, les concepteurs ont développé des " cages ", qui sont généralement placées sur le circuit imprimé du composant. Ces éléments présentent à l’avant une protection CEM en direction de la façade et reçoivent un connecteur hôte à l’arrière. L’ancêtre des cages d’enfichage, le GigaBit Interface Converter, plus souvent désigné par l'abréviation GBIC, n’est plus qu’en lointain souvenir aujourd’hui. Il fut la première cage à largeur de bande Gigabit et à connecteur à fiches miniatures D-Sub à 9 pôles comme connecteur hôte. Depuis, les besoins en bande passante de l’industrie ont énormément évolué. Un Gigabit est déjà très proche d’un courant continu et la InfiniBand Trade Association a élaboré la norme rapide 14 Gigabit FDR (Fourteen Gigabit Data Rate). Dans les prochaines années sera introduite la norme 25 Gigabit EDR (Extended Data Rate). Les normes actuelles en matière de cages sont donc appelées à changer, notamment pour maîtriser ces nouveaux débits de données au niveau de la façade.

Herbert Endres, Molex

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.